GROUND ZERO


Fermeture du forum
Pour plus d'informations, lisez ce sujet.

Ceux qui errent ne sont pas perdus • Alwena

avatar

Invité
Invité


Message Ceux qui errent ne sont pas perdus • Alwena
Sam 15 Aoû - 0:22
Alwena Jade Narssot
Si on mourait le monde continuerait de tourner comme si de rien n’était.
feat Keira Knightley
(c)anneboleyns

Nom: Nassot, un nom français qui est le dernier héritage de ses origines terriennes. Prénom(s): Son premier prénom est Alwena, la famille de sa mère était assez porté sur la culture celte ce qui lui a valu ce prénom qui serait en fin de compte un dérivé du mot latin "albus" signifiant "blanc". Elle porte aussi le prénom de sa mère, Jade, comme la tradition l’exige. Surnom(s): Ses proches ont bien vite pris l’habitude de la surnommer Al . Âge et date de naissance: 16 Novembre 2165 selon l’ancien calendrier, elle a donc 25 ans. Origines: Son père est d’origine française tandis que la famille de sa mère est d’origine Irlandaise. Occupation: Médecin dans le clan Harrison . Statut civil: célibataire. Groupe: Grounder.



• Alwena est largement acceptée par les membres du clan. Elle ne fait pourtant rien pour l'être, elle est du genre indépendante et n'hésite pas à faire savoir aux autres que leur présence la gêne. Cependant, elle est loin d'être asociale, au contraire, elle sait s'investir dans la vie de son clan et fait preuve d'une grande compassion envers les autres, qualité bien entendu indispensable dans son activité. Par contre, elle n'apprécie pas qu'on l'aide, elle est débrouillarde enfin, surtout fière et n'acceptera jamais de se sentir diminuée ni assistée. Elle n'aime pas non plus se sentir inutile, c'est d'ailleurs pour cela qu'elle a choisi d'être médecin plutôt de devenir une énième chasseuse.

• Alwena a aussi tendance à être vite cassante, trop franche, si elle peut avoir le cœur sur la main elle n'est pas vraiment douée pour se faire apprécier et est plus estimée pour ses dons de guérisseuse que pour sa délicatesse. Faisant partie du clan Harrison elle a bien sûr passé quelques temps à la chasse, mais sa vie ne tournera jamais autour de cette activité. Alwena a choisi d'être médecin, une manière plus acceptable de mener des études tout en se rendant utile. En effet Alwena se caractérise par une immense curiosité qui lui fait poser énormément de questions à n'importe qui sur n'importe quel sujet, plus particulièrement la biologie. Elle se passionne pour tout type de sciences, tant que ces dernières respectent la planète mère. Alwena aime donc lire, elle possède une collection de livres assez impressionnante, la plupart provient de l'héritage de sa mère. La jeune femme peut être un rat de bibliothèque, mais elle ne rechignera jamais à aller sur le terrain. D'ailleurs elle aime peu se cantonner à l'hôpital où elle travaille et préfèrera bien souvent aller soigner les personnes chez elles. Alwena est donc assez touche à tout, à vrai dire la relative inconnue qu'est Vesta est le lieu idéal pour elle, d'ailleurs la jeune femme c'est juré de partir un jour explorer la planète mère.

• La jeune femme reste aussi un mystère pour ceux qui l'entoure. Comme je l'ai dit plus haut elle n'aime pas qu'on l'aide, elle se renferme alors assez vite, partage peu les maux qui la tourmente. Il lui est arrivé certaine fois de craquer, de lâcher son sac, mais ces moments sont assez rares et elle désire garder un contrôle assez puissant sur son mental et ne rien laissez transparaître. Ainsi elle peut sembler en apparence un peu froide, très sûre d'elle, mais à l'intérieur énormément  de questions se bousculent et font face à un manque de confiance en elle qui a tendance à ce résorber avec la maturité, mais encore trop présent à son goût.




You know my name, not my story
A quel clan appartenez-vous ? Expliquez si vous vous sentez à votre place ou non.
J’appartiens au clan Harrison, plus par défaut que par choix, je suit l’inclinaison familiale, me sentirais-je plus heureuse chez les Tolstoï ? Non je ne pense pas, je me vois mal ailleurs, je suis trop emportée, trop amoureuse du danger, mais d’un côté est-ce ce dont j’ai vraiment envie ? Est-ce que des caractéristiques doivent nous enfermer dans un clan plutôt que dans un autre? Si vous saviez combien ces questions existentielles me tourmentent le soir venu, surtout depuis que les Spacewalkers sont arrivés. Tous les membres du clan ne sont pas des chasseurs, alors je suis médecin, et ça me plaît. Enfin soigner les autres, leur rendre un peu de sourire quoi, ça fait du bien, même si c’est fatiguant. Les autres ont l’air d’apprécier mes soins aussi donc cela semble me suffire pour me sentir utile dans le clan.


Vous identifiez vous aux Terriens ? Ou considérez-vous que la Terre n’a plus rien à voir avec votre civilisation ?
Comme beaucoup de compagnons je considère Vesta comme une seconde chance, un cadeau qui nous a été fait et qu’il faut éviter d’abîmer comme l’ont fait nos lointains ancêtres. Ainsi je me sens peu en accord avec les Terriens, notre mode de vie est bien trop éloigné et bien plus conscient de ce qui nous entoure. Je ne comprends pas comment nos ancêtres ont pu être aussi peu prudents…
Mais paradoxalement ces Terriens qui ont saccagés leur monde au point de devoir l’abandonner m’intriguent, enfin c’est surtout leur savoir qui m’intéresse. Puis je dois bien avouer qu’un monde entier à découvrir est trop peu pour étancher ma curiosité… Ce ne sont pas les hommes mais les vestiges de l’humanité et ses erreurs qui m’intriguent au plus haut point, mais malheureusement il me faudra continuer de fantasmer… et je ne veux pas compter sur les Settlers pour m’apprendre quoi que se soit.


Comment voyez-vous l’arrivée des Settlers sur Vesta, il y a 23 ans ? Et récemment, celle de l’équipe d’astronautes s’étant installée non loin de votre village ?
L’arrivée des Settlers sur notre planète fut un choc pour beaucoup, je n’étais encore qu’une enfant, même un bébé, à ce moment. En grandissant j'ai vite compris le danger que représentaient  ces colons avec leur nouvelles technologies que nous avions su si bien mettre de côté et leur manière de princes. Il était évident qu’ils auraient bien trop de mal à se résoudre à perdre leur confort et à vouloir vivre comme nous, c’est pour cela qu’ils sont un danger. Nous avons appris des dégâts que les Terriens ont fait à leur planète, nous ne voulons pas qu’ils fassent les mêmes erreurs ici et je serais bien la première pour les en empêcher croyez moi.
Quand aux Spacewalkers c’est une autre affaire… ils ont débarqués, venant de nulle part, Terriens eux aussi mais… différent des colons. Je dirais qu’ils seront bien plus enclins à s’adapter à notre mode de vie et à faire des concessions, après tout ils sont comme nos ancêtres : perdus et à la recherche d’une nouvelle vie. Ces gens là m’intéressent bien plus. Rajoutons à cela que leur présence me permet d’étudier de plus près leur science (qui semble moins avancée que celles des Settlers ) et leur connaissance en médecine, un avantage non négligeable croyez moi.




Pseudo et/ou prénom: hippocampe.orange
Âge: 17 ans
Personnage: Inventé
Présence: Je pense être surtout présente le week end!
Comment as-tu connu le forum?: Ce très cher Bazzart o/
As-tu un  autre compte ici?: nope
Une remarque?: Il roxe grave du poney ce forum   (et je suis sincère, si vous saviez à quel point je suis compliquée pour trouver un forum qui me plait :') )


Dernière édition par Alwena J. Narssot le Mar 18 Aoû - 23:23, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


Message Re: Ceux qui errent ne sont pas perdus • Alwena
Sam 15 Aoû - 0:22
Histoire
Tu vois loin comme quand on ne sait rien et que l'on sent tout


 I • Redis-moi, toi qui n'es plus là, ça fait quoi

d'être libre ?


La température de cette nuit de saison humide était bien trop élevée pour envisager de bouger ne serait-ce que le petit doigt. Alwena étalée de tout son long au milieu de la grande pièce de l’arbre-maison de sa famille, feuilletant les pages d’un vieux bouquin de sa mère. Du haut de ses 9 ans elle n’arrivait pas encore à comprendre tout les termes utilisés, pour l’instant elle regardait les belles images qui accompagnaient un texte dont elle ne faisait que déduire le sens.
Son grand-père l’avait autorisé à emprunter les livres de sa mère, ils en avaient toute une étagère, couverte de feuilles et de dessins, certains signé de la main de sa mère d’autres par ses ancêtres de la Terre. Ils montraient des études de la faune et de la flore de Vesta mais aussi de l’espace pour les plus anciens, la petite fille adorait effleurer ces étoiles fictives en se disant que ces gens les ont vus pour de vrai, peut être de très près.

Lorsque les journées étaient bien trop chaudes et humides comme aujourd’hui, elle adorait rester chez elle et rêvasser. Elle fantasmait beaucoup sur l’ancienne Terre comme sur tout ce qui l’intéressait, son imagination débordante pouvait la clouer tout un après midi face aux étranges livres de sa mère. Beaucoup la trouvait étrange cette petite, toujours à poser beaucoup de questions sur la Terre… les anciens en devenaient presque gênée face à cette curiosité débordante. On ne pouvait pas vraiment le lui reprocher, à l’école on n’abordait toujours pas la question Terrienne… Quand il était question des enseignements sur Vesta et ce qui les entouraient la petite fille en devenait aussi vite frustrée face aux mystères de leur planète et son imagination d’enfant ne cessait de la travailler à ce sujet.

La seule personne qui aurait pu répondre à ses questions c’était sa mère, une bonne chasseuse qui profitait des heures de chasses pour étudier et dessiner la faune et la flore de la forêt où les Grounders avaient élus domicile. Une scientifique aguerrie qui lors de ces escapades solitaires fit la malheureuse rencontre d’un alphalupus, vous devinez bien vite que ces chances de survie furent bien minces…
Alwena n’était encore qu’un bébé d’à peine un an lorsque l’accident survenu, le père de cette dernière eu beaucoup de mal à accepter la mort brutale de sa compagne. On ne lui a jamais vraiment dit comment il avait fini mais il avait laissé sa fille à sa belle-famille avant d’entamer un voyage, pourquoi ? Il c’est bien garder de leur dire. Il arrivait des fois à Alwena de penser à cet homme qu’elle aurait dut appeler « papa » et à qui elle devait à moitié la vie, il n’y avait dans ces pensées aucune nostalgie ni remords, pourquoi regretter ce qu’on a jamais connu ? Elle y pensait comme un mystère de plus, une question qui n’aura encore une fois aucune réponse…  Quand à sa mère, faute de ne pouvoir éprouver de la tristesse puisqu’elle ne l’a jamais connue, elle l’admirait, la voyait comme un mentor invisible qui, par ses écrits, l’encourageait à la suivre. Bientôt l’intérêt de la petite pour les bouquins de sa mère inquiétait les grands parents d’Al’ et lui faisaient savoir que ses lectures et ses rêves avait été la cause de la mort de sa mère. Mais Alwena ne l’entendit bien évidemment pas de cette oreille, c’est pourquoi encore aujourd’hui elle était couchée sur le sol à feuilleter.  

Un craquement se fit entendre dans l’entrée de la maison-arbres, la petite fille leva la tête et aperçut sa tante dans l’embrasure de la porte. La jeune femme rentrait de la chasse et portait encore sur le dos une veste de cuir sentant bien trop fort le Sleipnir. Alwena s’en fichait bien de l’odeur, sa tante, qui répondait au doux nom de Seena, était la femme la plus compréhensive, combative et intelligente que la petite connaisse. Seena était tout pour Al’ : sa sœur à cause de leur âge rapproché avec seulement 9 ans d’écart, sa meilleure amie et quelque fois  même sa mère adoptive.  La petite bondit sur ses pieds et courut se jeter dans les bras de cette femme au sourire chaleureux et fourra son visage dans ses longs cheveux bruns. Bientôt les câlineries cèderont aux discussions enflammées, l’une parlera de sa longue journée de chasse et devra décrire tout ce qu’elle a vu à la jeune érudite en herbe, tandis que l’autre montrera tour à tour les dessins de sa mère et les mots compliqués qu’elle a appris.
Souvent les autres adultes la regardaient avec un air de pitié, des « pauvre petite » en écho, Alwena se moquait bien de ses personnes qui ne savaient être que négatif. Elle était heureuse, enveloppée d’amour, pourquoi fallait-il la plaindre ?


II • Où va-t-on quand on a les yeux fermés ?

- Rassurez-vous, dans quelques jours le fil partira puis avec le temps vous oublierez que je vous ai troué la peau.

La voix de la jeune femme était à la fois rassurante et cynique, elle entendit quelques petits rires à côté d'elle. La pique fut mérité, la pauvre femme semblait ne s'être jamais fait recoudre tellement elle avait eu peur de la petite aiguille et du pauvre fil blanc.
Alwena nettoya puis rangea son fil et ses aiguilles dans son sac, lava ses mains tandis qu'autour d'elle on aidait la chasseuse, qui semblait approcher la quarantaine, se lever. Cette dernière la remercia, son petit sourire cachait mal son malaise et la peur qui la tourmentait encore. Le jeune médecin sourit à son tour, puis rajouta que la blessée devait éviter toute activité de chasse durant quelques jours et donna au fils de la blessé les soins à lui donner le temps de sa convalescence, ensuite elle quitta le groupe de chasseurs.
Il était déjà bien tard, la chaleur d'habitude étouffante avait disparue avec le soleil depuis bien longtemps, il était temps pour elle de rentrer.

La jeune femme avait depuis longtemps perdu ses joues d’enfants, elle était devenue une adulte fière, décidée et toujours aussi avide de savoir. Elle avait fait le choix de la science plutôt que de la chasse, un choix qu’elle ne regrettait pas. Pourtant elle n’aimait pas tellement rester coincé dans les murs de l’hôpital, ce qu’elle aimait c’était aller accompagner les chasseurs et les soigner sur place comme elle venait de le faire aujourd’hui, l’adrénaline n’était jamais loin et la possibilité d’observer la faune et la flore de la forêt de Vesta l’enthousiasmait tellement que sa grand-mère priait les matins  où elle accompagnait les chasseurs la planète mère pour qu’elle lui laisse la vie sauve.

Sa tante l’attendait encore malgré l’heure tardive, à son regard étonnamment sombre Alwena se douta que cette dernière ne l’accueillait pas avec de bonnes nouvelles. Le reste de la maisonnée était déjà partie se coucher, la jeune femme éviterait les questions fleuves de son petit cousin pour ce repas. Sa tante, avec ses racines de cheveux désormais grisonnantes,  ne dit pas un mot tandis qu’Alwena engouffrait le repas que sa grand-mère avait préparé plus tôt.

-Qu’est ce qu’il se passe ? Finit par demander la jeune brune, agacé par le silence persistant et étonnant de sa tante.

Cette dernière resta prostrée dans son silence, comme si elle ne trouvait pas les mots.

-Ecoute Seena si t'a quelque chose à dire tu sais bien que…

-On a eu des nouvelles de ton père, la coupa sa tante soulagée de l'avoir enfin craché.

La brusque révélation coupa la parole d'Alwena, la jeune femme resta interdit quelques secondes l'air ahuri, comme si elle ne comprenait pas ce qu'on venait de lui dire. Cet homme, son…son père, elle l'avait pourtant enfouie au tréfonds de sa mémoire d'enfant. Pour elle il n'y avait pas eu de père, elle s'était débarrassée de son absence en se persuadant qu'il était mort, lui aussi.

Seena continua d’une voix douce, évitant de brusquer plus la brune dont le teint avait perdu déjà deux teintes :

-Des Grounders du clan l’ont aperçus dans les environs… ils ont dit à ton grand-père qu’il semblait chasser enfin il est plus probable que la raison de sa présence leur échappe. Je me demande ce qu'il a pu faire pendant toutes ces années...

-C’est bon tais-toi. L’interrompit Al’ d’une voix blanche, laisse moi s'il te plait.

La tante la regarda d’un air désolé, rajouta :

-Nous avons tous pensé qu’il fallait mieux que tu saches…

Elle posa une main sur l’épaule d’Alwena, un baiser sur son front comme lorsqu’elle était une enfant puis alla rejoindre son lit, laissant la jeune femme seule dans l’obscurité.

Alwena resta longtemps à admettre ce que venait de dire sa tante. Ce père n'avait jamais vraiment existé pour elle, il était comme ésotérique, comme la symbolique de l'héritage littéraire de sa mère. Ce soir c'était même la première fois qu'elle entendait parler de lui, ce sujet avait toujours été évité autour d'elle, d'ailleurs elle qui n'était jamais à court de question n'en avait curieusement jamais posé. Sa conscience de petite fille l'avait relégué au rang de substance, un être coincé dans son inconscient. C'est ainsi que la jeune femme avait évité ce sentiment de solitude que tout enfant privé de ses parents pouvait ressentir.  Elle finit par se convaincre que les Grounders qui l’avaient aperçus c’étaient forcément trompé, qu’ils l’avaient peut être confondus avec un spacewalker perdus, et alla à son tour rejoindre son matelas.

Et s'il existait encore ? Et s'ils l'avaient vraiment vu ? Et si elle allait le rejoindre ? A quoi est ce qu'il ressemble ? Comment l'accueillera-t-elle ?  Alwena soupira, déçue de sa propre curiosité, désormais elle ne dormirait plus, son esprit tourmenté par cette nouvelle question : « où est-il ? ».

 


Dernière édition par Alwena J. Narssot le Lun 24 Aoû - 16:22, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Syracuse Salgado
clan harrison

Arrivée sur Vesta : 10/07/2015
Messages : 611
Points : 288


Message Re: Ceux qui errent ne sont pas perdus • Alwena
Sam 15 Aoû - 0:45
Une Grounnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnder !
Avec la sublime Keira en plus
Gardes moi un lien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ophelia C. Atlas
deuxième génération

Arrivée sur Vesta : 29/07/2015
Messages : 404
Points : 120


Message Re: Ceux qui errent ne sont pas perdus • Alwena
Sam 15 Aoû - 0:55
Bienvenue ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Astrid Sorensen
clan tolstoï

Arrivée sur Vesta : 10/07/2015
Messages : 129
Points : 84


Message Re: Ceux qui errent ne sont pas perdus • Alwena
Sam 15 Aoû - 1:01
Keira Keira en grounder  

J'aime beaucoup ses deux prénoms également

Bienvenue ici, bonne rédaction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Arrivée sur Vesta : 08/08/2015
Messages : 65
Points : 35


Message Re: Ceux qui errent ne sont pas perdus • Alwena
Sam 15 Aoû - 1:38
Ahn Keira Knightley. Bienvenue sur GZ, Alwena.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Joey Arlington
secteur actéon

Arrivée sur Vesta : 21/07/2015
Messages : 48
Points : 50


Message Re: Ceux qui errent ne sont pas perdus • Alwena
Sam 15 Aoû - 2:19
Keira
Bienvenue parmi nous et bon courage pour la suite de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Seth A. Shneider
groupe technique

Arrivée sur Vesta : 10/07/2015
Messages : 491
Points : 435


Message Re: Ceux qui errent ne sont pas perdus • Alwena
Sam 15 Aoû - 9:52
Bienvenue dans les environs !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité


Message Re: Ceux qui errent ne sont pas perdus • Alwena
Sam 15 Aoû - 10:11
Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


Message Re: Ceux qui errent ne sont pas perdus • Alwena
Sam 15 Aoû - 14:41
Haan la belle Keira, la femme de ma vie : pan:

Bienvenue parmi nous ♥
Revenir en haut Aller en bas

avatar

L. Valoel Tillinghast
Secteur platon

Arrivée sur Vesta : 10/08/2015
Messages : 148
Points : 102

Secteur platon

Message Re: Ceux qui errent ne sont pas perdus • Alwena
Sam 15 Aoû - 18:31
Keira Bienvenue et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nathaël A. Scifo
Groupe ingénierie

Arrivée sur Vesta : 12/04/2015
Messages : 289
Points : 218

Groupe ingénierie

Message Re: Ceux qui errent ne sont pas perdus • Alwena
Sam 15 Aoû - 20:15
une grounder avec Keira sérieux on est ravis de voir que notre forum te plait en tout cas bienvenuuuue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Adelaide A. Montgomery
groupe ingénierie

Arrivée sur Vesta : 11/07/2015
Messages : 446
Points : 281


Message Re: Ceux qui errent ne sont pas perdus • Alwena
Sam 15 Aoû - 22:08
Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité


Message Re: Ceux qui errent ne sont pas perdus • Alwena
Dim 16 Aoû - 19:59
Syracuse Salgado : Pedro pascal Evylechoupinou Le lien est gardé! :héhéhé:
Merci!!

Ophélia C. Atlas : Merci!!

Astrid Sorensen : kbiuvb ton avatar
Merci !!

Enoch U. Klimt : Matthew Gray Gubler
Merci!!

Joey Arlington : Ton vava
Merci!

Seth A. Schneider : Même avec une moustache Mcconaughey à la classe
Merci!

Marko I. Jovanovic : bevbiubui ARTHUR DARVILL!!!! hmhm...
Merci!!

Aelis C. Lazarus : Tu peut me taper si tu veux, mais je ne connais pas la jolie demoiselle de ton avatar o_o
Merci en tout cas!!

L. Valoel Tillinghast : Ton avatar me rappelle qu'il faut que je regarde au moins un (bon) film dans lequel il joue, parce que boudiou il me rend toute chose Merci !!

Nathaël A. Scifo : On peut parler de ton avatar aussi (enfin... je peut pas m'empêcher de le revoir la face brûlé dans une certaine série quand même :'D ). Mercii!

Adelaide A. Montgomery : Merci
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Traian A. Ioans
secteur actéon

Arrivée sur Vesta : 18/07/2015
Messages : 65
Points : 61


Message Re: Ceux qui errent ne sont pas perdus • Alwena
Lun 17 Aoû - 0:29
Keira en grounder je dis OUI.

Bienvenue à toi demoiselle!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité


Message Re: Ceux qui errent ne sont pas perdus • Alwena
Mar 18 Aoû - 23:28
Ooh... à ton avatar aussi je dis un grand oui!!

Merci !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Arrivée sur Vesta : 23/01/2015
Messages : 228
Points : 156


Message Re: Ceux qui errent ne sont pas perdus • Alwena
Mer 19 Aoû - 10:38
avant de te valider, il faudrait modifier un détail potté les grounders n'ont aucun contact avec les settlers, ce n'est dont pas possible que le père d'Alwena ait été aperçu en leur compagnie potté à moins qu'il ne s'agisse d'un mensonge, auquel cas dis le mois n'hésite pas à reposter dans les fiches terminées lorsque ce sera modifié
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jahaan I. Serhan
Groupe défense

Arrivée sur Vesta : 23/01/2015
Messages : 188
Points : 153

Groupe défense

Message Re: Ceux qui errent ne sont pas perdus • Alwena
Dim 23 Aoû - 17:16
Coucou

Je ne peux toujours pas te valider car il y a toujours la partie sur les settlers. potté C'est pas possible qu'un grounder soit partie vivre comme ça chez eux étant donné que les settlers n'ont absolument aucune idée de leur existence. potté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jahaan I. Serhan
Groupe défense

Arrivée sur Vesta : 23/01/2015
Messages : 188
Points : 153

Groupe défense

Message Re: Ceux qui errent ne sont pas perdus • Alwena
Jeu 27 Aoû - 10:53
Validée
Félicitations, tu fais maintenant partie de la famille


Te voilà prête à jouer sur le forum mais avant toute chose, voici quelques informations essentielles. Tu peux tout d'abord aller recenser le métier de ton personnage et demander ton rang. Afin de t'intégrer au forum, nous te conseillons de poster une fiche de liens et une fiche de sujets si tu le souhaites. Tu peux également poster le téléphone de ton personnage ici afin de jouer tes liens autrement qu'en rps. Une partie t'est mise à disposition afin d'écrire sur ton personnage en dehors des rps, c'est par ici. Si tu souhaites poster un scénario, c'est par là. Tu peux également prendre connaissance du système de points, cela pourra t'aider à gagner le titre de membre du mois. Penses également à prendre connaissance du système de suppressions pour éviter toute mauvaise surprise. Si jamais tu dois t'absenter, c'est ici qu'il faut poster.
Enfin, n'oublies pas de te détendre un peu en passant par le flood, les jeux ou la chatbox. Tu peux soutenir le forum en votant toutes les deux heures sur le topsite obsession et bazzart et en venant réclamer tes points ici. Pour finir, si tu as la moindre question, le moindre problème ou juste envie de papoter, n'hésite pas à contacter un membre du staff, nous sommes là pour ça.
Sur ce, nous te souhaitons bon jeu sur GZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


Message Re: Ceux qui errent ne sont pas perdus • Alwena
Revenir en haut Aller en bas
 

Ceux qui errent ne sont pas perdus • Alwena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mes enregistrements sont-ils perdus ???
» Ceux qui sont partis.
» ces yeux qui se sont tus
» Quelles sont les dernières nouvelles
» Présentation F. Rahl

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GROUND ZERO :: Black Hole :: Dust :: Archives des fiches
-