GROUND ZERO


Fermeture du forum
Pour plus d'informations, lisez ce sujet.

You taught me the courage of stars before you left Ϟ Yancy
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar

Invité
Invité


Message You taught me the courage of stars before you left Ϟ Yancy
Jeu 16 Juil - 20:51
Yancy Prudence Lambertson
I promise I'll do better
feat Tracy Spiridakos
(c) BereniceWCL

Nom: Lambertson, un nom à consonance anglaise et pour cause puisqu'elle est l'arrière arrière petite fille de Hugh Lamberston, un biologiste anglais qui faisait partie de l'équipage du vaisseau qui s'est écrasé sur Vesta en 2065. Prénom(s): Yancy, un prénom masculin tout simplement parce que ses parents ne pensaient pas mettre au monde une fille et avaient déjà choisi les prénoms. Le second prénom, Prudence, elle l'a hérité de sa mère. Ceci dit, Yancy aime son prénom, elle n'est absolument pas gênée par le fait de ne pas posséder un prénom davantage féminin. Surnom(s): Le seul et unique surnom qu'on lui ait jamais donné, on ne l'entend plus car la seule personne qui l'utilisait n'est plus de ce monde. Le surnom en question est "Yance". Âge et date de naissance: Yancy est âgée de 25 ans. Elle est née en l'an 2165 à l'aube du solstice d'été, par une soirée chaude et fortement pluvieuse.  Origines: Elle est certes née sur Vesta et est donc une enfant de cette planète qu'elle chérit du plus profond de son cœur mais ses origines sont terriennes puisque son arrière arrière grand-père était un anglais né à Londres.Occupation: Elle est garde. Elle veille sur les cultures et les plantations, et prend son métier véritablement à cœur. Statut civil: Yancy est célibataire. Elle partage quelques moments dans les bras de certains hommes mais jamais rien de bien sérieux. En réalité, elle ne s'est tout simplement jamais projetée dans le rôle de femme. Le fait qu'elle ait été élevée comme un garçon et qu'elle ait manqué d'une figure maternelle a sans doute joué là-dedans. Groupe: grounder.


La première chose qui frappe lorsqu'on voit Yancy et qu'on l'entend, c'est sa façon de se mouvoir, de se comporter et de parler de façon assez masculine bien que physiquement elle soit assez féminine entre autres de par ses cheveux longs. En réalité, si elle les garde aussi longs, c'est tout simplement parce qu'elle a ainsi l'impression de ressembler au moins un peu à sa mère qui lui a toujours beaucoup manqué. Elle n'a qu'un portrait d'elle, un portrait qui manque de précisions mais les cheveux longs, on les voit bel et bien et c'est pour cela que Yancy les garde. Quant à son comportement plus masculin que féminin, c'est tout simplement parce qu'elle a été élevée comme un garçon. Son père n'a pas pensé à mal, il a juste fait ce qu'il a pu et c'était plus facile pour lui de considérer qu'il avait deux fils plutôt qu'un fils et une fille. Yancy est une jeune femme débrouillarde et particulièrement téméraire : trop en réalité, il lui est arrivé par le passé de manquer de prudence mais elle a bien compris la leçon et fait attention à ce qu'elle fait à présent. Elle ne veut pas se mettre en danger inutilement, non pas qu'elle craigne pour sa vie car finalement, la mort n'est pas quelque chose dont elle a peur mais son père n'a plus qu'elle et c'est donc pour lui qu'elle fait attention et rien que pour lui. D'ailleurs, elle est assez proche de son père. Auparavant, il était plus proche de son frère et quand celui-ci a perdu la vie, Yancy a craint que son père ne s'éloigne d'elle mais c'est tout le contraire qui s'est produit et elle chérit cette relation : elle aime sincèrement son père. En fait, Yancy sait aimer : elle a un grand cœur bien qu'elle ait tendance à vouloir le cacher. C'est là sa façon de se protéger : aimer ça fait mal, trop mal même. Franche, Yancy semble incapable de faire fonctionner le filtre des bonnes manières : elle dit ce qu'elle pense, peu importe les conséquences. Souvent impulsive et assez sanguine, Yancy a le coup de poing facile, un coup de poing qu'elle maîtrise d'ailleurs très bien grâce à ce que son père et son frère lui ont appris. Ce côté sanguin de sa personnalité est également bien présent lorsqu'elle est à son poste de garde : elle prend son travail très à cœur, tellement qu'elle peut se montrer excessive voire violente si elle estime que cela est nécessaire sauf que parfois, cela ne l'est pas forcément. Ceci dit, on la laisse malgré tout à ce poste car elle est efficace et c'est tout ce qu'on demande. En plus d'être dévouée[ à son travail, elle est dévouée à Vesta : véritablement dévouée. Yancy aime sa planète et, à son échelle, elle veut faire ce qu'il faut pour la préserver et éviter de perdre ce qui a été reconstruit. D'ailleurs, quand elle parle de Vesta, elle le fait avec respect, révérence, mais également avec douceur. Cela peut surprendre mais Yancy est bel et bien capable de douceur et de tendresse et lorsque son visage s'illumine d'un sourire, il est difficile d'y résister. Ceci étant dit, si Yancy a par le passé été une jeune femme plutôt souriante et pleine de vie, elle l'est beaucoup moins depuis quelques mois maintenant. Il subsiste dans son regard un voile, une ombre, une tristesse qui ne la quitte jamais. Ses yeux manquent de vie et il n'est pas rare, lorsqu'elle n'est pas à son poste de garde, de la voir soudain se mettre à fixer le vide d'un air absent. Perdre celui qui était sa moitié l'a profondément changée et elle en est consciente. Elle sait qu'elle ne sera plus jamais la même qu'elle a été par le passé mais elle ne sait rien de celle qu'elle est en passe de devenir.

Elle caresse souvent du bout des doigts un bracelet qui n'est plus tout jeune ≡ Elle possède en plus de son arc une arbalète qui a été fabriquée à la main par son grand-père ≡ Bien que cela ne soit pas son métier, elle a d'excellentes connaissances en matière d'herbes et de plantes ≡ Il n'est pas rare qu'elle regarde par-dessus son épaule alors qu'il n'y a personne ≡ Elle aime les animaux et les plantes, et est d'ailleurs souvent plus à l'aise en leur compagnie qu'en compagnie des êtres humains ≡ Elle a un don pour fabriquer des choses, parfois utiles, parfois non ≡  Elle aime rester éveillée la nuit ≡ Elle déteste qu'on lui parle de sa vie personnelle et qu'on lui demande quand elle compte trouver un époux et fonder une famille ≡ Il faut vraiment que son corps soit à bout pour qu'elle accepte de s'arrêter et elle est dure au mal, très peu incommodée par la douleur ≡


You know my name, not my story
A quel clan appartenez-vous ? Expliquez si vous vous sentez à votre place ou non.
C'est au sein du clan Tolstoï que Yancy a vu le jour, c'est là qu'elle a grandi et là qu'elle va vieillir et mourir. Jamais elle ne s'est imaginée quitter le clan et jamais elle n'y songera. Non pas qu'être une chasseuse ou une cueilleuse ne lui ai jamais traversé l'esprit ou qu'elle ne soit pas aventureuse mais elle s'est toujours sentie à sa place dans le clan Tolstoï et n'a jamais eu envie d'autre chose. Son père étant garde, elle a voulu suivre ses traces contrairement à son frère qui s'est démarqué de tout ceci en choisissant le clan Harrison le moment venu et si son père a été quelque peu déçu que son fils se tourne vers l'autre clan, il ne lui en a pourtant jamais tenu rigueur. Yancy n'envie pas les autres, elle est heureuse de ce qu'elle a, fière de faire partie de ce clan et essaye de faire au mieux pour honorer cette place qui est la sienne. Ceci dit, si elle n'envie pas les autres, cela ne l'empêche pas de secrètement admirer ceux qui prennent des risques : croiser un chasseur ou une chasseuse fait toujours quelque peu briller ses yeux.


Vous identifiez vous aux Terriens ? Ou considérez-vous que la Terre n’a plus rien à voir avec votre civilisation ?
La question est assez complexe pour Yancy. Elle est dévouée à Vesta, c'est sa planète, c'est là qu'elle a vu le jour et ainsi, elle ne se considère pas comme une Terrienne. Cependant, elle ne peut et ne veut pas renier ses origines, elle se refuse à tourner le dos à ceux qui ont pu faire en sorte qu'elle existe car, sans ce terrien qu'était son arrière arrière grand-père, elle ne serait pas là. Ses ancêtres étaient des Terriens et ainsi, bien qu'une nouvelle civilisation ait vu le jour sur Vesta, ils auront toujours tous du sang de la Terre dans leurs veines. D'ailleurs, même si c'est là une chose dont elle parle peu, il lui arrive bien souvent de rêver de la Terre, de se demander quelle aurait pu être sa vie si elle avait vu le jour là-bas si seulement les Hommes n'avaient pas détruit cette beauté qu'ils avaient la chance de pouvoir fouler...


Comment voyez-vous l’arrivée des Settlers sur Vesta, il y a 23 ans ? Et récemment, celle de l’équipe d’astronautes s’étant installée non loin de votre village ?
C'est là que les choses commencent à légèrement coincer. Yancy rêve de la Terre, c'est une planète qu'elle admire secrètement mais cela la conduit à éprouver une certaine animosité à l'égard de ceux qui ont rendu la planète inhabitable, ceux qui ont détruit ce joyaux inestimable. Et elle a peur, peur pour Vesta, peur que ces étrangers ne viennent tout saccager et tout détruire, peur que le sort de Vesta ne soit finalement le même que la Terre. Elle ne pense pas que tous sont des monstres inconscients, elle n'est pas sectaire à ce point-là mais elle est méfiante, très, très méfiante. De plus, ils sont différents d'eux, différents de ceux qui ont vu le jour sur Vesta. Ce fossé qui existe entre leurs peuples peut très bien ne jamais se combler et Yancy a peur de la façon dont les choses pourraient par la suite se dérouler. En fait, elle aurait préféré qu'ils ne viennent pas jusqu'ici et une chose est certaine : elle ne laissera personne abîmer sa planète, personne.




Pseudo et/ou prénom: BereniceWCL
Âge:  
Personnage: inventé
Présence: Je passerai tous les jours et un RP par semaine (plus si j'ai le temps mais je ne garantis pas)
Comment as-tu connu le forum?: BAZZART BOUDOUDIOU ! Je suis le projet depuis un petit moment et l'ouverture est tombée pendant mes vacances et même si j'ai adoré mes vacances, j'avais hâte de rentrer pour pouvoir ENFIN m'inscrire  
Une remarque?: JHFZEMFHSDFHDSKFHZEILUFZEIMUFHZEF  Evylechoupinou       (voilà)


Dernière édition par Yancy Lambertson le Ven 24 Juil - 22:28, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


Message Re: You taught me the courage of stars before you left Ϟ Yancy
Jeu 16 Juil - 20:51
Histoire
Do not go gentle into that good night.


Je resserre la lanière de mon carquois et mes doigts se pressent avec force autour du manche de mon arc. Je me regarde de haut en bas avant de jeter un regard en biais au portrait de ma mère. J'esquisse un sourire et relève la tête. J'entends les pas de Caleb derrière moi et je ne lui laisse pas le temps d'arriver à ma hauteur que je me retourne déjà pour lui faire face. Si moi je suis souriante, lui a plutôt l'air d'être mal à l'aise.

- T'es nerveuse?
- Pourquoi je serais nerveuse ?
- Tu vas avoir des responsabilités.
- Et alors ? Je suis largement capable de gérer.
- Je sais, je sais...
- Par contre toi, t'as vraiment pas l'air bien.
- Je vais très bien.
- Alors pourquoi on a l'impression que t'as été piqué par un Bnahabra ?
- Tu exagères !
- Non !
- Si tu étais à ma place tu serais dans le même état !

Je me tais, croise les bras et l'observe un instant en silence tandis qu'il détourne le regard. Je termine par soupirer et vient doucement me blottir dans ses bras. Il se laisse faire et ne tarde pas à m'enlacer à son tour.

- T'en fais pas, tout va bien se passer.
- Comment tu peux le savoir ?
- Parce que t'es fait pour ça. T'as un don et ça serait bien stupide de ne pas t'en servir.

Il est certain qu'il a un don oui pour s'occuper des Sleipnir. C'est comme ça, il est né avec et c'est pour cela qu'il a choisi le Clan Harrison quand le moment est venu de choisir. Bien sûr, notre père n'a pas très bien pris la chose sur le moment car il aurait voulu que Caleb choisisse la même voie que lui et la même voie que moi mais il trace son propre chemin et personne ne peut ou doit lui en vouloir pour ça. D'ailleurs, notre père ne lui en veut pas, il a pris sur lui pour accepter la situation. Un silence s'installe jusqu'à ce que je sente l'étreinte de Caleb se resserrer.

- Tu crois que papa sera quand même fier de moi ?

Blottie dans ses bras, j'esquisse un sourire.

- Il l'est déjà.

Oh oui il l'est, il me l'a dit. Je note ceci dit dans un coin de mon esprit qu'il va falloir que notre père parle de ce qu'il ressent à Caleb afin de le rassurer : je ne veux pas que mon frère jumeau ne s'imagine que notre père n'est pas fier de lui alors que c'est tout le contraire.

∏∏∏∏

A la lueur de quelques flammes, installée sur ma couche, les jambes croisés, la pierre frotte la pointe de la flèche, encore, et encore, de façon à l'affûter le plus possible. C'est un rituel quotidien que j'accomplis chaque jour à la nuit tombée de la nuit et ce depuis que cet arc est en ma possession. J'y faisais attention auparavant mais j'y fais d'autant plus attention maintenant que j'officie au poste de garde. D'ailleurs, la lame de mon épée recourbée n'échappe pas à l'affûtage elle non plus quand j'ai terminé de m'occuper des pointes de mes flèches. Le temps file à une telle vitesse... Voilà un moment maintenant que Caleb et moi travaillons comme tant d'adultes. Nous menons notre propre vie à présent. Nous vivons ensemble lui et moi, sans notre père. Nous l'avons toujours souhaité : lui et moi, rien que nous deux quand nous aurions l'âge. J'esquisse un sourire : j'aime cette vie telle qu'elle est. Enfin, elle n'est pas tout à fait parfaite puisque depuis quelques temps, Caleb s'est amourachée d'une jeune femme et il passe pas mal de temps avec elle, du temps qu'il pourrait passer avec moi mais je n'ai pas d'autre choix que de m'y faire : il est amoureux, c'est comme ça. J'imagine que ça passerait mieux si j'étais moi-même folle d'un garçon mais ce n'est pas le cas. Passer de bons moments avec certains oui, m'engager non. Pas l'envie. Pas le besoin. Pas le courage peut-être aussi.

- Hey Yance.
- Tu rentres tard.

Je la répète bien souvent cette phrase mais elle n'est jamais agressive bien que j'aime offrir à mon frère une moue boudeuse exagérée qui le fait toujours rire. Je mets donc la moue boudeuse en place avant de relever mon regard vers Caleb sauf que lorsque je croise son regard, ma moue disparaît pour laisser la place à un visage inquiet : avec la tête qu'il fait, il a un truc pas très agréable à m'annoncer, je le sais. Nous ne sommes pas jumeaux pour rien...

- S'passe quoi ?

Il ne répond rien. Il ouvre la bouche mais la referme. Il se frotte nerveusement le bras et finis par détourner le regard cherchant ainsi à fuir le mien. Si quelque chose était arrivé à notre père, il n'agirait pas cette façon. Non, là, ce qui le mine c'est...

- Oh...

C'est tout ce que je trouve à dire d'abord quand je comprends ce qui se passe, ce qu'il est sur le point de m'annoncer. Je détourne moi-même le regard et me mets à observer le sol, mon cœur se serrant un peu plus à chaque seconde.

- Tu pars, tu vas vivre avec elle...

Alors que les mots sortent de ma bouche, les larmes me montent aux yeux et j'ai du mal à les ravaler.

- Je sais que tu ne l'aimes pas...
- Ce n'est pas que je ne l'aime pas... C'est...

A quoi bon en parler ? Il a pris sa décision. Je recommence à affûter la pointe de ma flèche, n'y voyant plus grand chose à travers mes larmes mais c'est bien plus facile de m'occuper de ma flèche plutôt que de relever mon regard vers Caleb qui vient d'ailleurs s'installer à côté de moi. Il pose d'abord une main sur mon épaule et voyant que je continue de l'ignorer, il vient poser ses mains sur les miennes pour m'empêcher de continuer à affûter la pointe de ma flèche. Forcément, au bout d'un moment je suis bien obligée de le regarder.

- C'est quoi alors ?
- Elle t'enlève à moi... Forcément, ça coince, tu vois ?...
- Yance...
- Je sais, je sais... Fallait bien que ça arrive, on pouvait pas passer notre vie ensemble mais enfin...

Je soupire. Renifle.

- C'est quand même rapide...
- Je l'aime.
- Aaaaahhhh, je veux pas le savoir !

Rien que l'entendre dire ça me me fait frisonner et pas de plaisir hein. On s'observe un moment en silence, il esquisse un sourire, essuie mes larmes à l'aide de ses pouces et je termine par lui sourire également.

- J'te préviens qu'elle a intérêt à être gentille avec toi et à t'aimer comme tu dois être aimé sinon je lui plante une flèche dans le pied.

Son sourire s'élargit, le mien aussi, il vient poser son front contre le mien.

- Je t'aime Yance.
- Moi aussi je t'aime Cal.

Et c'est parce que je l'aime si fort que l'idée qu'il aille vivre avec cette fille me fait mal au cœur mais  je ne peux pas le garder près de moi, pas si lui ne le veut pas... Il est amoureux, c'est bien. Je ne veux que son bonheur alors... Qu'il y aille. Qu'il soit heureux et ça ira.

Tout ira bien.


Mes doigts se referment avec force autour de la sangle, je tente d'avoir la meilleure prise possible mais Sargas bouge beaucoup, malgré les mots réconfortants de mon frère. Il est cependant normal que le Sleipnir bouge et tente de se dégager : il a mal. Antarès est attaché à un arbre plus loin, il patiente sagement. Tout s'est passé si vite que j'ai bien cru que nous n'allions pas réussir à rattraper Sargas mais heureusement, nous y sommes parvenus. Ceci dit, la seule raison pour laquelle nous y sommes parvenus c'est parce qu'il s'est empêtré dans des ronces dont les épines à elles seules me retournent l'estomac. Le pauvre animal a mal mais il faut qu'on parvienne à le dégager sinon... Sinon, nous savons ce que nous allons devoir faire et ni Caleb ni moi ne souhaitons en arriver là : ôter la vie de Sargas est bien la dernière chose dont nous avons envie. Lui et Antarès sont de la même portée, frères, liés comme Caleb et moi sommes liés. Nous ne voulons pas le perdre mais j'ai peur : peur pour Sargas, peur pour Caleb aussi car si l'animal s'est empêtré dans des ronces, il est en bord de falaise. Oh elle n'est pas bien élevée mais assez en pente pour blesser gravement Cal s'il tombe et il a tenu à se mettre de ce côté-là pour tenter de dégager le Spleipnir.

- Bien, à trois, tu tires vers toi de toutes tes forces pendant que je pousse, d'accord ?
- J'en sais rien...
- Yance...
- C'est dangereux, on ferait mieux d'aller chercher de l'aide !
- Il va mourir si on ne l'aide pas !

Je me tais, je regarde en silence les blessures du Sleipnir et je sais que mon frère a raison. Si on ne le dégage pas de là, il va continuer à se débattre, ses plaies vont s'aggraver et non seulement il va souffrir mais en plus il va se vider de son sang.

- D'accord, d'accord.

Je hoche la tête, resserre davantage ma poigne autour de la sangle et ancre bien mes pieds dans le sol. La main de mon frère caresse Sargas, il lui murmure quelques mots pour le rassurer puis il me jette un regard.

- Un...

Mon cœur se met à battre plus vite.

- Deux...

Je prends une profonde inspiration.

- TIRE !

Et c'est ce que je fais, je tire, je tire véritablement de toutes mes forces quand tout à coup je suis projetée en arrière. Mon dos cogne contre un arbre et le choc m'en coupe presque le souffle. L'arrière de ma tête cogne aussi et quand je me retrouve au sol, je plaque aussitôt ma main contre mon crâne en poussant un cri : ça fait très mal. Je relève malgré tout la tête, je vois Sargas s'agiter mais je ne vois plus Caleb.

- Non... je murmure dans un souffle avant de me redresser.

Je m'approche de Sargas mais ne m'attarde pas sur le Sleipnir car je me penche et je vois Cal en bas de la pente. Mes entrailles se nouent.

- CAL ! je hurle avant de dévaler la pente, douleur à la tête ou pas.

Lorsque j'arrive à hauteur de Cal, je me fige durant quelques instants, horrifiée par ce que je vois. Il est allongé sur le dos mais si ce n'était que ça... Son torse est empalé sur une racine d'un arbre immense, une racine résistante, incassable...

- Cal...

Je m'approche les mains tremblantes et me mets à genoux à côté de lui.

- Cal... je répète encore une fois tandis que mes mains viennent entourer la racine pour essayer d'arrêter l'hémorragie déjà importante.
- C'est... Pas joli à voir... murmure Caleb, le souffle coupé, un filet de sang s'écoulant de sa bouche.
- Ne bouge surtout pas, je vais... Je vais trouver quelque chose...

Je regarde autour de moi, j'essaye de réfléchir malgré la panique qui s'empare de mon être au fur et à mesure que je sens le sang de Cal s'écouler entre mes doigts malgré ma pression.

- Yance... J'ai froid...

Je reporte mon attention sur Caleb et m'aperçois avec horreur que le sol sous son dos est lentement mais sûrement inondé de son sang.

- Cal, je vais trouver... Je vais...

Mais je ne suis capable que de me mettre à pleurer parce que je n'ai rien, je ne peux rien trouver. Je ne peux rien faire... Pas seule mais le temps que j'aille chercher de l'aide...

- Je ne sais pas quoi faire... je termine par avouer la voix tremblante entre deux sanglots.
- Yance... Fais quelque chose... Pour moi...
- Quoi ?

Je plante mon regard voilé de larmes dans celui de Yance.

- Il faut pas... Que tu laisses Sargas souffrir...
- Non, tu parles pas comme ça. Reste avec moi. Tu restes avec moi ! Regarde-moi et écoute-moi ! Cal ! Tu vas pas mourir, t'as pas le droit, tu sais pourquoi ? Parce que je peux pas vivre sans toi...

Des larmes naissent dans les yeux de mon jumeau tandis que j'approche mon visage du sien.

- Je sais pas comment vivre dans un monde où t'existes pas... J't'en prie... J't'en supplie...

Il esquisse un sourire. Crache un filet de sang.

- Tu vas... Devoir... Apprendre...

Son torse se soulève une fois, deux fois puis plus rien. Son regard se voile puis se vide.

- Cal ?... Cal... Non... Non, pars pas...

Quelque chose se brise en moi. J'ai tout à coup la terrible impression qu'on vient de me déchirer en deux et tandis que je pose mon front contre celui de mon frère, cette impression grandit davantage encore. Je pleure. Je pleure encore, et encore. Je reste là, j'ignore combien de temps, mais je reste là. Puis, me parvient une plainte et je rouvre les yeux. Sargas... J'éloigne mon visage de celui de Caleb, je ferme ses yeux sans prêter attention à mes mains pleines de sang puis me redresse avant d'entreprendre de remonter la pente. A plusieurs reprises je trébuche, les jambes trop tremblantes pour me soutenir mais quand j'arrive enfin en haut, mon regard se pose sur Sargas. L'animal souffre beaucoup. Dans un geste tendre, ma main gauche vient se glisser dans sa crinière.

- Chut, je suis là... je lui murmure tout bas.

Je viens poser mon front contre le museau de l'animal puis, ma main droite se referme sur le manche de mon épée recourbée et, comme l'a souhaité mon frère, je mets à ses souffrances.

Si seulement je pouvais mettre fin aux miennes...

∏∏∏∏

Les genoux repliés contre moi-même, je fixe le vide droit devant moi. Le néant. Mon néant maintenant que Caleb est parti. Je pourrais repasser les images de la magnifique cérémonie qu'il a eu lieu en son honneur, je pourrais repenser aux gentils mots que ses amis ont dit à son sujet, je pourrais penser au fait qu'il n'est jamais que retourné à Vesta et que j'y retournerai aussi un jour et que ce jour-là je le reverrai mais à la place, je ne fais que penser encore et encore à ce qu'il s'est passé dans la forêt. Je me revois tenir cette sangle, peut-être pas avec assez de force... Et puis je me vois essayer d'arrêter l'hémorragie sans y parvenir, je me vois être incapable de le sauver...

- Yancy ?

La voix de mon père me sort de mes pensées. Je lui fais signe d'entrer avant de me détourner de lui, préférant retrouver mon néant. Je le sens s'asseoir à mes côtés et il demeure au départ silencieux. Je ne cherche même pas à prendre la parole : pour lui dire quoi ? J'ai déjà dû lui annoncer que Caleb était mort... J'ai prononcé quelques mots au moment des funérailles mais rien de ce que peux dire ne consolera mon père : il a perdu son fils.

- C'était une belle cérémonie. Il était vraiment aimé...
- Oui...

Voilà le seul mot que je parviens à prononcer tandis que mon esprit vagabonde de nouveau vers ces moments terribles où je n'ai pas su quoi faire.

- Yancy, parle-moi.

Je secoue la tête.

- Je ne supporte pas de te voir dans cet état.

Je glisse mon regard sur mon père et l'observe silencieusement un instant : il s'inquiète pour moi ? Il a déjà assez à faire à pleurer son unique fils, non ? Et pourtant... Je crispe la mâchoire.

- J'arrête pas de repenser à ce qu'il s'est passé... Ce que j'aurais pu faire pour le sauver...
- Tu ne pouvais rien faire Yancy.
- J'aurais dû remonter tout de suite, prendre Antarès et venir chercher de l'aide.
- Non, ça n'aurait rien changé, et tu le sais. Sa blessure était trop grave.

Ce à quoi je ne réponds rien. Mon père a beau tenter de me rassurer, rien n'y fait : je me sens coupable, c'est tout.

- J'ai quelque chose pour toi.

Je fronce les sourcils puis écarquille les yeux quand je le vois brandir l'arbalète de Caleb, une arbalète qui avait appartenu à notre grand-père, une arbalète qu'il avait confectionnée lui-même et que notre père avait offert à Caleb. Une arbalète qu'il veut me confier à présent ? Apparemment oui, seulement...

- Non, elle est à Cal.
- Il aurait voulu qu'elle t'appartienne.
- Non, je ne veux pas.
- Yancy, tu dois la prendre. C'est important pour lui et pour moi. S'il te plaît.

J'observe la beauté avec une certaine révérence, comme je l'ai toujours fait et j'hésite encore un long moment avant d'enfin oser glisser mes doigts dessus. C'est alors que les larmes me remontent aux yeux. Je caresse l'arbalète et mes épaules se mettent à trembler.

- Yancy...
- Comment je vais faire sans lui ?...

C'est finalement dans les bras de mon père que je m'effondre et si c'est la première fois depuis la mort de Caleb, ce ne sera certainement pas la dernière.


Je dépose Antarès à l'enclot et croise au loin le regard de Syracuse. C'est son sourire qui me fait sourire et à son regard entendu je réponds par un hochement de la tête presque imperceptible. J'irai le retrouver plus tard. C'est devenu récurrent entre lui et moi, pourtant, nous ne sommes pas ensemble, loin de là. S'accrocher ? Quel intérêt puisque ça finira dans les larmes comme ça a fini dans les larmes pour la femme que Cal aimait ?... Alors, même si c'est la première fois que je vois un homme avec tant de régularité, ce n'est pas sérieux et ça ne doit pas le devenir. Syracuse a été là après la mort de Cal et pour cause, mon jumeau était son apprenti alors il a lui aussi beaucoup souffert quand il est mort. Il a trouvé des mots qui ont su me faire du bien mais au final, ce sont surtout ses bras et ses caresses qui ont réussi à me faire oublier mon chagrin. Je l'ai cherché, je l'ai trouvé, pour mon plus grand plaisir. Et ça dure, pour mon plus grand plaisir.

- Tu devrais faire attention.

La voix de mon amie m'éloigne du regard de Syracuse et je me tourne vers elle.

- Pourquoi ?
- On connaît tous sa réputation et toi...
- Moi quoi ? J'ai pas meilleure réputation que lui, si ?
- Quand même...
- Je suis bien avec lui et il ne me demande rien comme je ne lui demande rien. Dès l'instant où ça nous va, je ne vois pas bien le problème.
- D'accord, d'accord. Comme tu veux.
- Voilà.

Je ne tiens pas à me disputer avec elle mais il est clair que si elle insiste, il y aura une dispute. Ce que je fais de mon corps ne regarde que moi et tant que ça m'apporte une once de bonheur, je ne me vois pas y renoncer. Je sais bien qu'elle n'est pas la seule à voir cela d'un mauvais œil... Amarok m'en a parlé lui aussi mais lui non plus n'a pas insisté et heureusement car je ne tiens vraiment pas à me disputer avec lui. Il est mon roc depuis la mort de Cal, celui auquel je m'accroche par peur de sombrer de nouveau comme j'ai pu sombrer juste après la mort de mon frère. J'évite d'ailleurs de trop réfléchir à ce qu'Amarok représente pour moi car je sais au fond ce qu'il est, je sais ce qu'il est devenu depuis la mort de Cal et ça va loin, très loin, trop loin : je reporte tout sur lui, tout, mais je ne veux pas qu'il le sache. Qu'est-ce qu'il dirait si je lui disais qu'il est un nouveau frère ? Il ne remplacera jamais Cal car personne ne prendra sa place mais il en a une sacrée place dans mon cœur. Mon coeur qui n'est pas complètement mort contrairement à ce que j'ai cru juste après la mort de Cal. Je sais cependant que mon cœur a changé comme mon âme a changé quand elle a été brisée au moment où Cal a poussé son dernier souffle et j'ai peur. Peur de celle que je deviens, peur de celle que je serai dans le futur. J'ai peur de ne pas être à la hauteur et de les décevoir tous, même en faisant de mon mieux.
J'ai peur et j'ai peur de cette peur. J'ai peur qu'elle ne me ronge comme l'absence de Cal me ronge.

J'ai peur.

----------------------------

(Je cite Syracuse et Amarok avec leur autorisation suite à l'élaboration de nos liens via MP)

 


Dernière édition par Yancy Lambertson le Sam 25 Juil - 11:31, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


Message Re: You taught me the courage of stars before you left Ϟ Yancy
Jeu 16 Juil - 20:53
han bienvenuuue potté
j'étais en train d'attendre le moment ou tu posterais ta fiche toi, parce que tracy
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


Message Re: You taught me the courage of stars before you left Ϟ Yancy
Jeu 16 Juil - 20:58
He beh enfin mdr Comme Lief je te stalkais
Hâte de voir ce que tu vas en faire ! Et contente de voir que tu fais une garde
Bienvenuuuuuuuue Gégébougesoncooorps Gégébougesoncooorps
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


Message Re: You taught me the courage of stars before you left Ϟ Yancy
Jeu 16 Juil - 20:59
Une Gounders ! Encore !
J'aime beaucoup ton avatar, et en plus, je connaissais pas.
Réserve-moi un lien dans un coin de ta tête, et bienvenue sur Vesta !
Bon courage pour la suite de ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


Message Re: You taught me the courage of stars before you left Ϟ Yancy
Jeu 16 Juil - 21:01
AH BAH PARDON D'ÊTRE PARTIE EN VACANCES AU SOLEIL

Bon, même si j'ai profité de mes vacances, depuis vendredi dernier, j'arrête pas de stalker le fofo en invitée AH AH

J'suis contente d'être enfin là ! Et à la base, je voulais faire une chasseuse mais j'ai été regarder les métiers avant et j'ai vu qu'il y en avait déjà pas mal donc, j'ai préféré partir sur autre chose Et puis ça lui va bien : elle plantera des flèches dans les pieds de tous ceux qui s'approcheront trop près des plantations

En tout cas, merci pour vos messages

Et oui, on va se construire des liens tout plein
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Syracuse Salgado
clan harrison

Arrivée sur Vesta : 10/07/2015
Messages : 611
Points : 288


Message Re: You taught me the courage of stars before you left Ϟ Yancy
Jeu 16 Juil - 21:04
Bienvenue jolie demoiselle
J'aime beaucoup les prénoms
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité


Message Re: You taught me the courage of stars before you left Ϟ Yancy
Jeu 16 Juil - 21:09
Merci

TON AVATAR OIHLFHLUHIUHMID
Je vais venir quémander un lien (il court les jupons des jeunettes aussi ? )
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Syracuse Salgado
clan harrison

Arrivée sur Vesta : 10/07/2015
Messages : 611
Points : 288


Message Re: You taught me the courage of stars before you left Ϟ Yancy
Jeu 16 Juil - 21:16
Mais viens, je t'attends
Il y a des chances oui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité


Message Re: You taught me the courage of stars before you left Ϟ Yancy
Jeu 16 Juil - 21:23
Alors on va causer toi et moi
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Evander G. Parks
Groupe commandes

Arrivée sur Vesta : 12/04/2015
Messages : 478
Points : 333

Groupe commandes

Message Re: You taught me the courage of stars before you left Ϟ Yancy
Jeu 16 Juil - 21:25
Bienvenue parmi nous
(Ton titre Sleeping At Last Evylechoupinou)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Adelaide A. Montgomery
groupe ingénierie

Arrivée sur Vesta : 11/07/2015
Messages : 446
Points : 281


Message Re: You taught me the courage of stars before you left Ϟ Yancy
Jeu 16 Juil - 21:26
Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité


Message Re: You taught me the courage of stars before you left Ϟ Yancy
Jeu 16 Juil - 21:31
wilkommen
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


Message Re: You taught me the courage of stars before you left Ϟ Yancy
Jeu 16 Juil - 21:47
Merci à vous

Evander TU AS RECONNU JOTEM
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Seth A. Shneider
groupe technique

Arrivée sur Vesta : 10/07/2015
Messages : 491
Points : 435


Message Re: You taught me the courage of stars before you left Ϟ Yancy
Jeu 16 Juil - 22:09
Bienvenue dans les environs !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ephraïm G. Waldfogel
groupe recherches

Arrivée sur Vesta : 10/07/2015
Messages : 38
Points : 30


Message Re: You taught me the courage of stars before you left Ϟ Yancy
Jeu 16 Juil - 22:11
SLEEPING AT LAST comment ne pas reconnaître quand Saturn est totalement faite pour GZ

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité


Message Re: You taught me the courage of stars before you left Ϟ Yancy
Jeu 16 Juil - 22:45
Merci à vous deux

J'avoue qu'entre l'OST d'Interstellar et Atlas de SAL, c'est parfait pour écrire la fiche hehe hehe hehe
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


Message Re: You taught me the courage of stars before you left Ϟ Yancy
Jeu 16 Juil - 23:44
BONJOURTESTROPBELLE
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Astrid Sorensen
clan tolstoï

Arrivée sur Vesta : 10/07/2015
Messages : 129
Points : 84


Message Re: You taught me the courage of stars before you left Ϟ Yancy
Ven 17 Juil - 2:37
J'approuve l'arc-en-ciel au-dessus

Je suis ravie que tu en aies fait une garde parce qu'on va pouvoir discuter. un. lien. de. toutes les merveilles. (Oui ça vient avec la fonction. Congés payés, assurance et Astrid )

Bienvenue, bonne suite de rédaction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jaime K. Waldfogel
groupe recherches

Arrivée sur Vesta : 10/07/2015
Messages : 61
Points : 55


Message Re: You taught me the courage of stars before you left Ϟ Yancy
Ven 17 Juil - 4:19
Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité


Message Re: You taught me the courage of stars before you left Ϟ Yancy
Ven 17 Juil - 9:58
Cordelia : TOI AUSSI T'ES BELLE Evylechoupinou

Astrid : Toi aussi tu es Et oui on va pouvoir voir pour un lien et faudra voir car il me semble comprendre que Syr est le père de l'enfant d'Astrid ? Parce que du coup on fait un truc avec Syr alors ça jouerait peut-être Et merci pour la bienvenue

Jaime : Merci à toi
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


Message Re: You taught me the courage of stars before you left Ϟ Yancy
Ven 17 Juil - 11:58
genre, il nous faudra absolument un lien
j'adore déjà le début de ta présentation

donc bienvenue et bon courage pour la fin hehe
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


Message Re: You taught me the courage of stars before you left Ϟ Yancy
Ven 17 Juil - 12:10
OWI OWI OWI UN LIEN J'aime beaucoup l'idée d'un ancien chasseur blessé qui ne peut plus faire ce pour quoi il était fait à l'origine : ça fait des persos torturés ça HIN HIN

Contente que le début de la fiche de Yancy te plaise Je m'attaque à l'histoire cet après-midi hehe

Et merci pour ton message
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


Message Re: You taught me the courage of stars before you left Ϟ Yancy
Ven 17 Juil - 12:13
Eh beh je regrette pas de stalker ta fiche moi
J'adore ta plume.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


Message Re: You taught me the courage of stars before you left Ϟ Yancy
Ven 17 Juil - 13:38
torturé, moi ? hehe hehe non... ou alors juste un peu Gégébougesoncooorps Gégébougesoncooorps
on peut se mp pour le lien si t'as déjà une idée de ton perso', j'suis OP pour qu'on en discute avant que t'aies fini ta fiche. sinon, j'attends et je garderai la surprise en même temps que les autres

mais je t'oublie pas huggie
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


Message Re: You taught me the courage of stars before you left Ϟ Yancy
Revenir en haut Aller en bas
 

You taught me the courage of stars before you left Ϟ Yancy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Devinette stars disney
» La nouvelle voiture "Ratatouille" dans Disney's Stars'n'Cars
» Les génériques de Déclic Images - Les Shuudan'Stars
» Une leçon de courage... avec Julie Benz
» STALLONE et les stars.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GROUND ZERO :: Black Hole :: Dust :: Archives des fiches
-