GROUND ZERO


Fermeture du forum
Pour plus d'informations, lisez ce sujet.

And our souls are meant to be sold ▬Themis

avatar

Invité
Invité


Message And our souls are meant to be sold ▬Themis
Sam 11 Juil - 18:38
Themis Wivine Newton
Throw my temper down and bury it, the earth will reach the sky
feat Hattie Watson
(c) crédits tumblr

Nom: Newton. Il remonte à loin le temps où les Newton avaient cette grandeur d'esprit, cette intelligence et cette esprit scientifique qui permit une avancée grandiose dans l'histoire de l'humanité. On les pensait éteint depuis le temps, pourtant, il n'en est rien. Ils vont bels et bien là mais ont oublié leurs racines, ont oubliés qu'ils furent il y a fort longtemps, un parent de ce cher Isaac Newton. Omission volontaire ou involontaire ? Tout dépend à qui vous posez la question. Prénom(s): Thémis Wivine Il y a une tradition dans la famille Newton. Chaque membre de la famille doit posséder au moins un prénom en rapport avecles sciences et un en rapport avec la nature. S'il s'agissait à la base d'un moyen pour ne pas oublier qui ils étaient, cette habitude a aujourd'hui perdu son sens. Deuxième enfant d'une petite famille, c'est par le prénom de Thémis que ses parents ont choisis de l'appeler. Thémis qui veut dire "lois divines, lois de la nature" et qui fait écho peut-être, un peu ironiquement avec son nom de famille et le sens porteur que celui-ci possède. Vient ensuite un prénom d'origine germanique, Wivine qui signifie "amie de la forêt". C'est un prénom qui ne pouvait pas faire plus sens quand on connait la demoiselle à la crinière de feu.Surnom(s): C'est par son second prénom que ses parents et son frère l'appellent. Pour ce qui est d'un éventuelle surnom, le prénom de Thémis étant particulièrement court, peut de personnes s'amusent à lui en donner et de toute façon, la jeune femme déteste qu'on le racourcisse ou qu'on le modifie, souhaitant qu'il reste, dans la bouche des autres intacts et tout aussi porteur de sens.Âge et date de naissance: 22 ans, née un 3 février. C'est dans la fraicheur des arbres, à l'abris de tout danger que Thémis vit le jour ce fameux 3 février, il y a 22 ans.  Origines: Anglaises et germaniques Isaac Newton était un homme célèbre d'origines anglaises et les Newton gardent leurs racines anglaises bien qu'ils aient pour la plupart d'entre eux, une profonde envie de les oublier. Cependant, depuis l'arrivée de la mère de Thémis, des origines allemandes se sont glissés dans ce sang sauvage ce qui témoigne de la présence de ce second prénom pas anglais pour un sous. Mais les Newton ont clairement oubliés d'où ils venaient et ne souhaitent, pour beaucoup d'entre eux, pas se rappeler de leurs ancêtres. Occupation: Chasseuse, apprentie prêtresse. La religion, le culte de Vesta. Il était tout naturel pour Thémis de se diriger dans cette voie étant donné que son père est un prêtre. Ce fut une révélation, quelque chose qu'elle n'explique pas et c'est tout naturellement qu'elle a décidé d'en devenir une. Pieuse au possible, extrémiste aussi. Cependant, provenant d'une mère du clan Tolstoï et d'un père du clan Harrison, la jeune fille n'en est pas moins restée attachée à la terre et, décidant à suivre les traces de son père, c'est finalement sous le terme de chasseuse que l'on peut la désigner là où, son frère aîné à décidé de devenir agriculteur pour suivre les traditions familiales.Statut civil: Célibataire. La religion n'était cependant pas un carcan pour elle, Thémis a eut au cours de sa courte vie des relations avec les autres. Si elle a eu sa première fois avecun garçon c'est cependant pour la gente féminine que son coeur bas actuellement. Lesbienne, homosexuelle. Elle n'a aucun problème avec sa sexualité pas plus que sa famille n'en a pour elle. Mais décidée à se consacrer essentiellement à son culte et peut-être un peu trop sauvage pour avoir une quelconque relation avec quelqu'un, c'est à l'état de célibataire qu'appartient la rouquine. Groupe: grounder.


Elle s’avance cette ombre aux cheveux de feu. Elle s’avance d’un pas silencieux, d’un pas léger presque animal. Elle rayonne, elle brille de mille feux. Vous la remarquerez tout de suite. Pas seulement à cause de sa chevelure rousse, ni de ses taches de rousseur, mais par ce qu’elle dégage. Par cet esprit sauvage, à l’image de son mode de vie. Themis vous paraitra dans un premier temps froide, inaccessible, presque troublante avec les tatouages ornant sa peau couleur lait. Et c’est ce qu’elle est. Elle s’enfuit tout le temps, difficile à comprendre, difficile à attraper, difficile à saisir. Elle vous observe longuement, vous juge de loin, essaie d’en apprendre sur vous sans réellement vous parler ni même avoir un seul contact avec vous. Parce qu’elle ne brille pas dans le fond de cette sociabilité à toute épreuve. Comment le pourrait-elle avec un père qu’elle craint, un père qu’elle a pour exemple, un père qu’elle aime malgré tout ? Non, ça n’est pas elle l’enfant qui rit à gorge déployée, celle qui se montre spontanée, celle qui va voir les autres. Ca c’est son frère qui a toujours été tellement plus doué qu’elle. Tellement plus charmant et beau parleur. Elle, c’est celle qui ne sait pas se sociabiliser, la rustre qui ne parle pas, très peu tout du moins, qui ne dit que le nécessaire. Qui n’ouvre la bouche que pour dire des paroles censées et n’être que raison. Celle qui s’enferme un peu trop dans ses croyances, dans cette religion si chérie. Celle qui a décidé de suivre le chemin de son père parce qu’elle l’admire, parce qu’elle aime, parce que ça ne s’explique pas. Elle se montrera donc distante, froide et mystérieuse, peut-être même un peu hautaine. Pourtant, quand on la connait, quand on sait comment elle fonctionne, on se rend compte que c’est une fille qui en a de l’amour à revendre mais qu’elle ne sait pas comment le donner ni comment le montrer. Elle ne sait pas comment aimer si ce n’est aimer à outrance. Aimer d’un amour pur aussi mais d’un amour fort quand même. Elle n’est pas non plus des plus hautaines, faisant preuve d’un respect inconsidérable envers ses aînés…. Beaucoup moins en revanche envers les gens qu’elle considère comme des étrangers. Et c’est sans doute ce qu’on retient d’elle lorsqu’on ne la connait pas : elle ne se mélange pas, observe et essaie même de devenir transparente sauf qu’on la voit. On la voit parce qu’elle est impressionnante, presque intimidante du haut de ces 22 ans. Elle dégage cette force d’esprit et de caractère. Elle dégage cette froideur et ce mystère. Elle dégage cette rudesse et cette insolence qu’ont les jeunes. Elle se montre pourtant douce et joyeuse envers ses proches, bien que toujours un peu rabat-joie et grognon. Elle n’en reste pas moins hostile et méfiante envers les autres. Elle est une louve protectrice. Elle est celle qui voudra se prendre la première flèche pour les membres de son clan qu’elle considère comme sa famille. Elle est celle aussi qui ne pardonnera pas lorsqu’on la trahira. Parce qu’elle a la rancune tenace. Parce qu’elle est tenace. Et elle fera payer cher les gens qui lui font du mal ou qui font du mal à ses proches. N’hésitant pas à utiliser ses poings, n’hésitant pas à être une sauvage aux cheveux de feu. Sauvage qu’elle est dans le fond. Une sauvage qui n’a peur de rien et qui agit peut-être un peu trop impulsivement. Mais elle est aussi sagesse, faisant parfois preuve d’une lucidité étonnante. Mais cette sagesse qu’elle cherche à atteindre, elle sait que ça n’est pas pour tout de suite. Elle sait aussi qu’elle est beaucoup plus sage que la plupart des personnes de son âge et si aux premiers abords elle semble combattive et querelleuse, elle n’en reste pas moins dans le fond une pacifiste. Une pacifiste imbibée de ses croyances, de la religion et du culte de Vesta. Ca a été une révélation. Elle a toujours su que ce serait son choix, sa vocation. Elle a toujours était née pour servir Vesta. Respectueuse des aînés mais aussi de la nature, c’est une jeune femme à  cheval sur les règles. Une jeune femme qui ne déroge à rien et remplit ses fonctions avec un perfectionnisme, un dévouement parfait. Elle veut être la digne représentative de Vesta. Elle veut transmettre les croyances, la sagesse. Proche de la nature, elle la vénère, l’érige sur un pied d’estale inébranlable et le premier qui ose s’attaquer à cela subira sa foudre immense, sa foudre de femme sauvage, sa foudre d’enfant. Et elle se sait impitoyable. Elle est aussi faite de contradiction Thémis. Elle est de ces personnes ouvertes d’esprits, capable d’accepter les différences des autres, capable d’essayer de comprendre de sa curiosité dévorante la religion et les croyances des autres. Mais elle est aussi extrémiste dans sa manière de faire, vouant une haine qui n’est pas la sienne, qui n’a jamais été la sienne à ces nouveaux arrivants. Tout vient de son père, cet homme qui a décidé que ces gens étaient une menace et qu’ils allaient détruire tout ce qu’ils connaissaient. Alors elle le suit, aveuglément, pleine d’amour, pleine d’admiration. Elle le suit et a décidé qu’elle ne ferait confiance à aucun de ces hommes qui se croient permis de coloniser leur terre. Ces étrangers qui ont détruit déjà leur foyer et qui pourraient détruire le leur. Elle ne veut pas apprendre à les connaître, butée, déterminée, radicale alors qu’une part d’elle est curieuse de savoir ce qu’ils cherchent ce qui peuvent leur apporter. Sauf qu’elle ne peut pas le trahir ce père qu’elle aime tant. Alors qu’elle reste sur ses positions, agressive, méchante, hostile envers ces hommes qui n’ont rien à faire là. Décidée à les garder à l’œil pour le bien de son clan. Parce que ce clan, elle l’aime tout autant que sa terre et elle ne laissera rien ni personne les détruire.


You know my name, not my story
A quel clan appartenez-vous ? Expliquez si vous vous sentez à votre place ou non.
C’est un mélange. Mère TolstoÏ agricultrice. Père Harrison prêtre. Elle est la mixité parfaite et pourtant, elle a dû choisir un clan. Si son frère, doux et avenant a choisi de rester dans celui de sa mère, Themis, elle a choisi celui de son père, décidée à devenir une chasseuse aguerrie mais aussi ayant ce besoin irrésistible de protéger les siens. Cependant, même-si elle appartient au clan des Harrison, elle n’a pour autant pas l’impression de n’être que de ce clan. Ne rejetant pas les racines de sa mère c’est aussi de cœur qu’elle se sent parfaitement Tolstoï. Même-si elle a dû faire un choix c’est au fond aux Grounders qu’elle appartient et non à un camp bien distinct.

Vous identifiez vous aux Terriens ? Ou considérez-vous que la Terre n’a plus rien à voir avec votre civilisation ?
Les terriens, ceux qui ont tout gâchés. Ceux qui ne devraient plus exister à l’heure qu’il est. Elle les a oublié ces ancêtres. Elle les a oublié ces autres hommes. Elle les démoniserait presque d’ailleurs. Ils ont tués la Terre. Ils devraient être morts à l’heure qu’il est. C’est un sacrilège, un sacrilège de les voir fouiller cette terre si sacrée, cette terre si aimée. Et Thémis sait qu’elle ne les laissera pas faire. Elle ne laissera pas ces intrus, ces étrangers détruire sa terre. Sa Vesta. Ils ont eu leur chance, ils ont échoués. Ils n’ont rien à faire ici. Ils ne sont que des errants qui ne méritent pas son hospitalité. Ils ne sont que des fantômes qu’elle a décidé d’oublier, tout comme ses racines. Elle a entendit certaines histoire des anciens, elle sait ce qu’ils ont fait et l’idée que Vesta puisse devenir comme la Terre l’effraie, la dégoûte, la terrifie. Plutôt mourir.  


Comment voyez-vous l’arrivée des Settlers sur Vesta, il y a 23 ans ? Et récemment, celle de l’équipe d’astronautes s’étant installée non loin de votre village ?
Ils sont comme elle. Ils ont deux jambes, deux bras, une tête, des poumons et un cœur. Ils ne sont pas si différents au final. Mais ce sont des intrus, des intrus qui n’auraient jamais dû se poser là. Son père dit et elle le redit : ils doivent partir, ne jamais revenir. Elle ne veut pas entendre parler d’eux. Eux et leur technologie qui a failli une fois, tout gâché tout tué. Qu’en serait-il de sa Vesta si on les laissait faire ? C’est impensable, improbable, impossible. Elle n’était cependant pas née quand les premiers Settlers sont arrivés, elle a juste entendu les histoires de son père et on pourrait dire qu’elle a presque grandit avec eux. Mais elle ne s’est jamais mélangée, n’a jamais souhaité le faire, les regardant de loin, les étudiants mais ne désirant aucun contact avec ceux-ci. Elle pensait qu’ils allaient finir par mourir dans cet environnement hostile. Elle se trompait cependant. Et puis, une autre arrivée, d’autres intrus qui débarquent. C’est une menace. Un danger imminent qui plane sur leur tête. Qui va les arrêter avant qu’ils ne détruisent tout ? Qui donc ?




Pseudo et/ou prénom: Guimauve mais mon vrai prénom c'est Léanna  Gégébougesoncooorps
Âge: 20 ans
Personnage: Inventée
Présence: Tous les jours je suppose  
Comment as-tu connu le forum?: J'ai attérit dessus par hasard    SinonBP
Une remarque?: Je vous déteste de m'avoir fait craqué  


Dernière édition par Themis W. Newton le Mar 14 Juil - 15:27, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


Message Re: And our souls are meant to be sold ▬Themis
Sam 11 Juil - 18:38
Histoire
Une citation ici.


« Wivine ? » Elle entend sa voix de loin, très loin. Elle sent qu’on la secoue doucement. Elle ne veut pas se réveiller. Elle veut qu’on la laisse dormir tranquillement. Elle était si bien là, dans son rêve. La voix recommence. « Wivine ! » Elle se met à grogner dans son sommeil et se tourne sur son petite lit. Ses yeux couleur lave s’ouvrent difficilement. La pièce qui compose sa minuscule chambre lui apparait d’abord difficilement. Puis alors que sa vision redevient nette, un visage s’impose à elle. Il a les mêmes taches de rousseurs qu’elle, une frimousse adorable et mignonne, un sourire malicieux sur ses lèvres. Murphy Newton était réveillé et ce regard, cette lueur dans ce regard n’annonçait rien de bon au pourquoi il la réveillait en pleine nuit. « Qu’est ce qu’il y a Murphy ? Pourquoi tu me réveilles à cette heure-ci ? » « Je veux aller faire un tour. » Se relevant dans son lit, elle vint frotter ses yeux en bayant. Ses cheveux roux tombèrent le long de sa robe de chambre et elle répond à son frère aîné en chuchotant : « Mais aller où Murphy ? On est en plein milieu de la nuit et papa et maman ne nous laisseront pas sortir. » Elle entend son rire d’adolescent et elle sait tout de suite qu’il se fichait bien de père et mère ou qu’ils n’avaient pas le droit de sortir. « Je veux descendre sur terre. » Elle pose son regard sur lui, soudainement raide. Elle cherche à savoir s’il est sérieux, s’il a vraiment l’intention de désobéir. Et elle n’a pas besoin de poser la question qu’elle le sait : Murphy comptait bien se rendre sur terre alors qu’il n’en avait pas le droit. Il était encore trop jeune 15 ans et elle à peine 13. Selon les règles, ils n’avaient pas le droit de se rendre sur terre avant 17 ans. Mais Murphy, dans son impétuosité, dans son courage et son air malicieux semblait vouloir, encore une fois, défier les règles. Ca n’était après tout pas réellement. Murphy avait toujours défié les règles et c’était d’ailleurs ce qui posait énormément de problèmes avec leur père. Mais si jusqu’à présent, ça avait été des petites bêtises, aujourd’hui, les choses prenaient un autre tournant. Un tournant beaucoup plus inquiétant. « On n’a pas le droit d’y aller Murphy. » répondit-elle simplement, froidement. Ils n’avaient pas le droit, c’était une règle d’or. Une règle qu’elle se devait de respecter et lui aussi. Elle le vit soupirer et lever les yeux au ciel avant de lui en se détournant d’elle : « T’es nulle hein. Moi je m’en fiche, j’y vais ! » Et il se détourna d’elle pour s’habiller correctement. Elle le regarda faire longuement. Inquiète. Il ne pouvait pas y aller tout seul. C’était trop dangereux, il risquait de se perdre ou pire encore. Sauf que du haut de ses treize ans, Themis savait qu’elle serait incapable de le faire changer d’avis. Elle pouvait toujours essayer d’avertir les parents mais…. Non, elle ne pouvait pas le trahir. Mais elle ne pouvait pas le laisser non plus partir tout seul. Soupirant, elle rejeta sa couverture pour se diriger  vers ses vêtements. 

Ils avaient réussi à descendre sans se faire prendre et tout ça grâce à elle. Elle connaissait chaque recoin du village, chaque personne qui se trouvaient dehors, chaque habitation. Plusieurs fois ils avaient failli se faire prendre. Plusieurs fois elle leur avait sauvé la mise de justesse. Mais c’était de sa faute à lui, il était aussi discret qu’un éléphant dans un magasin de porcelaine. Ils avaient cependant réussi et c’était lui qui posait le premier les pieds sur le sol. Elle le suivit rapidement. Themis bien qu’elle eut accepté à contre cœur de suivre son frère avait décidé de ne pas venir les mains vides. Un arc et des flèches se trouvaient dans son dos. Elle savait qu’elle était encore jeune pour les utiliser mais elle avait tellement fait pression sur ses parents qu’ils avaient finis par accepter de lui en offrir. Après tout, ils étaient aussi bien au courant l’un que l’autre des objectifs de leur fille et c’était sans grande surprise qu’ils la voyaient s’entrainer après l’école. Elle s’était toujours dis que cela ne lui servirait qu’après ces dix-sept ans mais elle se trompait visiblement : son frère avait décidé d’approcher la date fatidique. Parce que si elle acceptait de l’accompagner, elle n’acceptait en revanche pas qu’il lui arrive quelque chose alors que lui… Lui semblait totalement s’en foutre et marchait déjà, les mains dans les poches, faisant tout pour se faire repérer. S’agaçant de ce comportement, Themis arriva à sa hauteur et lui demanda alors : « C’est quoi ton but exactement ? » « Faire une petite balade en forêt, c’est cool non ? » « Dis plutôt que c’est pour impressionner la fille de l’institutrice. » Il s’arrêta alors et Themis devina non sans avec une certaine malice qu’il rougissait. Il lui répondit confus : « Ouais bon, d’accord. J’ai envie de lui ramener une fleur. Je sais pas laquelle mais une fleur quand même. » « On n’est pas censé arraché des… » « Oh mais t’as fini un peu ! Arrête de jouer les rabats joie ! » s’écria Murphy soudainement agacé par les paroles de sa sœur. Ils savaient tous les deux à quoi elle faisait allusion. Vesta la sacrée. Vesta l’unique. Evidemment, dans son impétuosité, Murphy avait crié et Themis s’était tout de suite tendue, se disant qu’ils étaient fichus et que des prédateurs allaient sûrement leur tomber dessus sous peu. Les sens en alertes, elle prit son arc et ses flèches avant de répondre à son frère : « Ok, j’arrête. Mais dépêche-toi de trouver ta fleur. On est pas les seuls ici. » Ils finirent par se remettre en route à la recherche donc de ce qui symboliserait l’amour de son frère. Il finit cependant par trouver ce qu’il cherchait et Themis le vit à contre cœur prendre cueillir une fleur sur le sol. Fermant un instant les yeux en guise de recueillement, elle n’eut cependant pas le temps d’aller bien loin qu’elle se retrouva projetée contre le sol. Une douleur sourde la saisit au niveau du dos et sa tête heurta le sol. Un instant hébétée, elle entendit de loin les cris de son frère. Se remettant de sa chute, elle releva la tête pour voir qu’un Konchu venait de lui foncer droit dessus, la percutant au dos. Sentant un liquide chaud couler le long de sa joue, elle se rendit alors compte qu’elle saignait. Se relevant malgré tout, elle récupéra son arc et ses flèches avant de regarder son frère… qui se faisait littéralement assaillir par le Konchu. Ne pouvant s’empêcher de sourire devant le spectacle drôle qui s’offrait à elle, Themis ne se bougea dans un premier temps pas pour l’aider. Il était facile d’éviter ce Konchu mais …. Son frère restait irrémédiablement accroché à sa stupide plante. Se rendant alors compte qu’il saignait lui aussi et que le Konchu s’acharnait décidément sur lui, Themis commença à voir rouge. Elle se mit à courir de son pas léger de manière à se retrouver en face du Konchu. Celui-ci qui venait de percuter une énième fois Murphy qui se trouvait à terre, s’arrêta alors, sortant de sa carapace.

Son cœur s’arrêta de battre l’espace d’une seconde.
La flèche se décocha de son arc.

Le scarabée se le prit en plein dans l’œil. La flèche traversa le crâne de l’animal et celui-ci s’effondra sur le sol mort. Elle ne comprit pas tout de suite ce qu’elle avait fait. Ce fut d’abord le vide total. Puis, la tristesse. Sentant les larmes lui venir aux yeux, la rousse se précipita sur le scarabée lui retirant la flèche du crâne. Le prenant dans ses bras, la jeune adolescente se mit alors à murmurer des paroles apaisantes sous les yeux médusés de son frère. Il ne comprenait pas évidemment. Il ne comprenait pas qu’elle venait de faire là, une mort inutile pour sa stupide fleur. « Wivine… C’est qu’un animal… » Sentant alors la colère lui venir, elle laissa le cadavre du scarabée sur le sol délicatement, elle se releva et soudainement gifla son frère qui sous le coup de la surprise recula. « Qu’un Scarabée ? TU TE FOUS DE MA GUEULE ?! Bordel mais je n’aurais pas eu besoin de le tuer si tu ne t’étais pas accroché à ta stupide fleur ! » Les larmes aux yeux, le visage déformé par la colère, elle le repoussa soudainement lui ordonnant cette fois-ci en pointant une flèche sur lui : « C’est bon tu l’as eue ta fleur ? Maintenant on rentre ou je te jure que j’hésiterais à t’en mettre une. On rentre. » « O… ok… » finit-il par répondre totalement hébété et ne souhaitant pas plus énerver sa sœur. Ils finirent par reprendre le chemin jusqu’à chez eux. Sans un mot. Elle ne décolérait pas et son frère n’osait trop rien dire de peur de l’énerver encore plus. Mais à peine furent-ils arrivés près de l’arbre où ils étaient censés grimper, qu’il lui prit la main et déposa la fleur dans sa main avant de lui dire, suppliant : « Pardon Themis. » Totalement prise de court par son geste, la rousse resta un instant pantoise devant ce geste avant de, sous un élan d’amour infini, se jeter dans ses bras, ravie qu’ils s’en soient sortis indemnes malgré tout.



****

Il était loin le temps où ils s’amusaient à défier les lois pour s’amuser. Il était loin ce temps candide, ces rires innocents. Ils avaient grandis, leurs préoccupations avaient changés. Il y avait eu ce choix si dur à faire. Soit les Tolstoï soit les Harrison. Pour Murphy ça avait été l’évidence même : le clan de Tolstoï lui allait sans hésitation. Il n’était pas vraiment du genre à aller sur le terrain et de toute façon, l’agriculture la terre était plutôt ce qui l’attirait tout comme les inventions les plus farfelues. Et puis deux ans plus tard, ce fut son tour. Harrison ou Tolstoï. Elle savait qu’elle aurait pu appartenir aux deux clans. Elle aimait la terre, elle aurait pu passer sa vie dans les champs qu’elle n’en aurait été pas moins heureuse. Elle savait aussi cependant que l’appel de la forêt était beaucoup plus important et qu’il fallait quelqu’un dans cette famille pour les protéger. Et puis, il y avait aussi ce culte. Ce culte qui avait pris une si grande importance au fil des années. Elle avait décidé de suivre les pas de son père, se disant clairement que c’était ce qu’elle voulait. Le choix au final, ne fut pas si dur que cela. Le clan des Harrison l’accueillit comme il se devait, son père, fier. Mais elle se sentait aussi Tolstoï. Elle se sentait proche de ce frère qui c’était brouillé avec son père, de cette mère si douce et aimante. Sauf que le magnétisme de son père était beaucoup trop important. Il lui inspirait autant la crainte que l’admiration et ce fut donc à ses 17 ans qu’elle choisit de se dédier totalement au culte de Vesta, souhaitant devenir l’apprentie de son père. Elle intégra rapidement le corps des chasseurs, devenant ce qu’elle avait toujours rêvé. Chassant le nécessaire et seulement cela. Chassant juste pour se nourrir pas pour le sport. Et découvrir la forêt, sentir cet appel encore plus profond se faire sentir partout en elle, dans chaque cellule, dans chaque fibre de son petit corps… Un seul point cependant semblait obscurcir ce tableau : les Settlers qui se trouvaient dans la forêt. Ils les croisaient de temps en temps mais elle n’avait jamais souhaité leur parler, pas plus qu’elle ne souhaitait sympathiser. Son père lui rappelant sans arrêt qu’ils n’avaient rien à faire là, son père développant cette haine sourde, ce besoin vital de se défendre contre ces gens qui, au final, étaient comme elle. Et elle acceptait ce qu’il lui disait, obéissante, comme toujours, essayant alors d’ignorer cette petite voix dans sa tête qui lui disait que peut-être elle avait tort. Que peut-être, la curiosité finirait par l’emporter sur ses croyances.


Dernière édition par Themis W. Newton le Lun 13 Juil - 23:56, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


Message Re: And our souls are meant to be sold ▬Themis
Sam 11 Juil - 19:20
welcome
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Evander G. Parks
Groupe commandes

Arrivée sur Vesta : 12/04/2015
Messages : 478
Points : 333

Groupe commandes

Message Re: And our souls are meant to be sold ▬Themis
Sam 11 Juil - 23:19
Léannaaaa Evylechoupinou Bienvenue ! J'adore ton pseudo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nathaël A. Scifo
Groupe ingénierie

Arrivée sur Vesta : 12/04/2015
Messages : 289
Points : 218

Groupe ingénierie

Message Re: And our souls are meant to be sold ▬Themis
Sam 11 Juil - 23:32
hattie est magnifique bienvenuuuuue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Arrivée sur Vesta : 23/01/2015
Messages : 228
Points : 156


Message Re: And our souls are meant to be sold ▬Themis
Dim 12 Juil - 8:58
HATTIE FREAKING WATSON
ET TON PSEUDO
lien.
bienvenue sinon, toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité


Message Re: And our souls are meant to be sold ▬Themis
Lun 13 Juil - 12:45
Je connaissais pas du tout ta rouquine mais elle est trop jolie
Bienvenue parmi nous ma belle ! En tout cas il nous faudra un lien entre grounders
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


Message Re: And our souls are meant to be sold ▬Themis
Lun 13 Juil - 19:06
Avery S. Kingsley a écrit:
welcome

Merci à toi

Evander G. Parks a écrit:
Léannaaaa Evylechoupinou Bienvenue ! J'adore ton pseudo
Aëëëël Evylechoupinou Merci à toi Et Ben toujours aussi

Nathaël A. Scifo a écrit:
hattie est magnifique bienvenuuuuue
Elle est belle oui Et puis que dois je dire d'Harry hein Merciii

Julija T. Wohlberg a écrit:
HATTIE FREAKING WATSON
ET TON PSEUDO
lien.
bienvenue sinon, toi
TOI.
EMILIA PRETTY CLARKE
lien aussi. Et rp
Merciiii Evylechoupinou

Kidah Prime a écrit:
Je connaissais pas du tout ta rouquine mais elle est trop jolie
Bienvenue parmi nous ma belle ! En tout cas il nous faudra un lien entre grounders
J'ai vu le trailer de Star Wars et j'ai pensé à toi hehe cetteréférencequoi
Merci à toi Et oui un lien entre grounders chassseuse
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Ephraïm G. Waldfogel
groupe recherches

Arrivée sur Vesta : 10/07/2015
Messages : 38
Points : 30


Message Re: And our souls are meant to be sold ▬Themis
Lun 13 Juil - 20:54
WATSON
ton personnage est encore parfait, comme d'habitude huggie
lien et t'as pas le choix
bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jahaan I. Serhan
Groupe défense

Arrivée sur Vesta : 23/01/2015
Messages : 188
Points : 153

Groupe défense

Message Re: And our souls are meant to be sold ▬Themis
Mar 14 Juil - 12:42
BIENVENUE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nathaël A. Scifo
Groupe ingénierie

Arrivée sur Vesta : 12/04/2015
Messages : 289
Points : 218

Groupe ingénierie

Message Re: And our souls are meant to be sold ▬Themis
Mar 14 Juil - 15:30
Validée
Félicitations, tu fais maintenant partie de la famille


Te voilà prêt à jouer sur le forum mais avant toute chose, voici quelques informations essentielles. Tu peux tout d'abord aller recenser le métier de ton personnage et demander ton rang. Afin de t'intégrer au forum, nous te conseillons de poster une fiche de liens et une fiche de sujets si tu le souhaites. Tu peux également poster le téléphone de ton personnage ici afin de jouer tes liens autrement qu'en rps. Une partie t'est mise à disposition afin d'écrire sur ton personnage en dehors des rps, c'est par ici. Si tu souhaites poster un scénario, c'est par là. Tu peux également prendre connaissance du système de points, cela pourra t'aider à gagner le titre de membre du mois. Penses également à prendre connaissance du système de suppressions pour éviter toute mauvaise surprise. Si jamais tu dois t'absenter, c'est ici qu'il faut poster.
Enfin, n'oublies pas de te détendre un peu en passant par le flood, les jeux ou la chatbox. Tu peux soutenir le forum en votant toutes les deux heures sur le topsite obsessionet bazzartet en venant réclamer tes points ici. Pour finir, si tu as la moindre question, le moindre problème ou juste envie de papoter, n'hésite pas à contacter un membre du staff, nous sommes là pour ça.
Sur ce, nous te souhaitons bon jeu sur GZ  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


Message Re: And our souls are meant to be sold ▬Themis
Revenir en haut Aller en bas
 

And our souls are meant to be sold ▬Themis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GROUND ZERO :: Black Hole :: Dust :: Archives des fiches
-