GROUND ZERO


Fermeture du forum
Pour plus d'informations, lisez ce sujet.

(kidah) rage, rage, against the dying of the light

avatar

Invité
Invité


Message (kidah) rage, rage, against the dying of the light
Sam 11 Juil - 15:51
Kidah Cheedo Prime
You should've stayed up here.
feat daisy ridley
(c) tumblr

Nom: Prime, avant dernière descendante de la lignée. Prénom(s): Kidah, juste Kidah. Ses parents n'ont pas cherché plus loin. Cheedo est le nom de sa mère qu'elle n'a jamais vraiment porté, c'est plus par tradition. Mais que maintenant elle chérit plus que tout. Surnom(s): Ses amis proches l'appelaient Kiki quand elle était petite, mais maintenant ce surnom a été oublié par la majorité. Âge et date de naissance: 28 ans.  Origines: Caucasienne, Grande-Bretagne mais surtout Vesta et Harrison. Occupation: Chasseuse. Statut civil: Célibataire par défaut. Groupe: grounder.


Kidah est une jeune femme pétillante, à l'humour tranchant et aux capacités de chasse indéniables. Parfaite petite Harrison, elle est bonne combattante, a un sens de l'orientation hors pair et peut chevaucher son sleipnir nommé Makkari comme personne. Avant la mort de ses parents, Kidah était quelqu'un de frais, de bon, de respectueux. Quelqu'un d'apprécié dans la tribu en somme. Juste et sociable, elle n'était pas du genre à chercher la bagarre au contraire, elle était plutôt assez sage pour les éviter et les tuer dans l'oeuf avant qu'elles n'explosent. Mais depuis l'atterrissage du vaisseau qui a couté la vie à ses parents, ces traits se sont raréfiés sans pour autant disparaître. Elle est simplement devenu plus maladroite dans ses actes et ses paroles, blessante parfois, trop piquante. Elle ne prend plus de gants, à cran H24 revivant l'accident toutes les nuits dans des cauchemars affreux. Kidah s'est légèrement renfermée sur elle même, refusant l'aide des autres lorsqu'ils voient qu'elle est au bord du gouffre. Plus calme, plus silencieuse, elle reste en retrait elle qui aimait pourtant faire rire la galerie. Il lui arrive de redevenir ce qu'elle était avant pendant de rares instants mais retombe toujours sur ses pattes à un moment donné. Sans pour autant devenir violente pour un rien, elle s'octroi des moments hargneux et prend des décisions plus dures qu'auparavant, un tantiné moins juste qu'avant. Devant prendre le rôle de ses parents à leur disparition, elle a perdu cette âme d'enfant qui la caractérisé autrefois et est devenue une adulte dur jour au lendemain. Distante, parfois froide. Maligne et rusée, elle n'a pas perdu ces qualités lors du crash. Déterminée, féroce, forte et insoumise, elle a maintenant plus de mal qu'avant à accepter l'autorité d'autrui. Parfois joueuse, elle aime se moquer des gens sans pour autant les blesser même si cela arrive de plus en plus de fois. L'oeil toujours fixé sur l'horizon, elle n'aime pas ressasser le passé. Elle se veut forte pour sa soeur qui en a maintenant besoin. Maternelle et protectrice, elle a tendance à prendre les plus faibles sous son aile, en particulier ce qu'il lui reste de famille. Téméraire et mais réfléchie, c'est le genre de personne a toujours avoir sous le coude dans les situations les plus difficiles car débrouillarde, elle vous sortira d'affaire sans accroc, ou presque. Bonne résistance à la douleur, Kidah ne fait pas de chichi et est plutôt du genre à vouloir se tenir debout trop tôt, trop vite. Méfiante au possible envers les étrangers, elle ne donne sa confiance que très -très- rarement aux personnes qui ne sont pas de sa tribu. Elle est loyale comme pas deux et ne trahirait jamais son clan. Jamais.

You know my name, not my story
A quel clan appartenez-vous ? Expliquez si vous vous sentez à votre place ou non.
Kidah fait parti du clan Harrison. Sa famille l'a toujours été, d'ailleurs. Ses parents avant elle, ses grands-parents avant eux. Ils étaient des chasseurs respectés et appréciés dans la tribu  et leur disparition a été très regrettée. Kidah s'est toujours sentie plus à l'aise sur le sol que dans les serres d'altitude du village, le clan Harrison est véritablement sa famille. Et depuis qu'elle doit s'occuper seule de sa petite soeur, elle prend son rôle de chasseuse Harrison très à coeur et veut rendre les âmes de ses parents fièrent d'elle. Alors elle sort plus, accepte n'importe quelle partie de chasse, aide son clan dès qu'elle le peut. Intrépide et déterminée, elle ne perd pas la face dans les situations les plus délicates et chevauche son sleipnir nommé Makkari avec férocité. Aucune proie ne lui échappe en effet. Depuis la disparition de ses parents, on la sent transformée. Plus dure, plus forte. Plus absente aussi, la chasse lui permet de se changer les idées et de ne pas affronter le regard triste de sa petite soeur.


Vous identifiez vous aux Terriens ? Ou considérez-vous que la Terre n’a plus rien à voir avec votre civilisation ?
Kidah ne regarde jamais en arrière. C'est à la fois une qualité et un défaut en fait. La Terre, elle ne s'y ait jamais intéressée car pour elle, elle n'est absolument pas Terrienne loin de là. Elle a grandi, vécu, et mourra certainement sur Vesta. Si elle vient bien d'une planète, c'est de celle-ci avant tout. Alors non, elle pense ne rien avoir en commun avec les Terriens. Si Kidah s'identifie à un groupe, c'est bien celui des habitants de Vesta et plus particulièrement à celui des Harrison. Les Terriens n'ont rien à voir avec elle.


Comment voyez-vous l’arrivée des Settlers sur Vesta, il y a 23 ans ? Et récemment, celle de l’équipe d’astronautes s’étant installée non loin de votre village ?
Comme dit plus haut, Kidah, au départ, était plus intriguée qu'autre chose. Elle n'a rien fait pour rentrer en contact avec les settlers qui sont arrivés quand elle avait cinq ans à peine. Et pourtant, en grandissant, elle s'est surprise à les observer lorsqu'elle en croisait certains pendant ses longues absences au delà de la montagne sans pour autant se présenter. Agile et discrète, elle préférait se cacher dans les arbres et les voir évoluer de loin, prête à tout dérapage de leur part méfiante qu'elle est. Mais depuis l'arrivée de l'équipe d'astronaute, elle leur voue (enfin, leur vouera plus tard) une haine sans nom. En effet, leur vaisseau en atterrissant a tué ses parents et son frère partis avec elle à la chasse. Elle est rentrée seule au village et a dû annoncer la nouvelle à sa petite soeur. Depuis, non seulement son comportement a drastiquement changé, mais elle les déteste et n'attend qu'une chose, qu'ils partent d'ici.




Pseudo et/ou prénom: Gatsby
Âge: 20 ans
Personnage: inventé
Présence: 7/7, diminuée cet été car je bosse mais après, full time  
Comment as-tu connu le forum?: Bazzart
Une remarque?: Il est parfaaaaait  


Dernière édition par Kidah Prime le Mer 15 Juil - 20:56, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


Message Re: (kidah) rage, rage, against the dying of the light
Sam 11 Juil - 15:51
Histoire
destiny is a double edged sword.


Cheedo Prime donna naissance à Kidah peu après son premier enfant : Kenaï. Il avait deux ans quand la brune vit le jour et s'était toujours montré très éveillé pour son âge. Le père, Furios, était un chasseur craint et respecté à Realta, la personnification même d'un membre du clan Harrison. Grand, fort, téméraire parfois trop violent envers ses pairs. Mais c'était un homme bon et juste, apprécié par la majorité des habitants de Vesta. Si sa mère avait été la lune, il aurait été le soleil. Brûlant, majestueux. Elle, elle était douce et maternelle mais n'en restait pas moins un très bonne chasseuse Harrison. Le couple vivait en paix, unis, forts, aimants. Leur famille l'était tout autant. Kenaï et Kidah, avec le temps, se ressemblaient de plus en plus. Des chasseurs en herbes qui courraient après les oiseaux leur carquois sur le dos, arc en main. De vraies boules d'énergie toujours les premiers à faire des bêtises et à sauter dans le filet de protection dès que leurs parents avaient le dos tourné. Toujours à vouloir tester leurs limites, à se pousser à bout l'un et l'autre. Plus que frères et soeurs, ils étaient de vrais meilleurs amis. Les deux faces d'une seule et même pièce.

Ce n'est que lorsqu'ils eurent 17 et 15 ans qu'une petite tête brune fit elle aussi son apparition : la petite dernière, Kitae. Elle était bien plus douce que les deux électrons qu'étaient Kidah et Kenaï, plus renfermée aussi, d'une douceur à en faire pâlir même Cheedo. Délicate et calme, la petite fille détonnait étonnamment de sa famille toujours agitée. Et d'ailleurs, dès l'âge de 10 ans, c'était elle qui prodiguait les premiers soins à sa famille lorsque celle-ci revenait de la chasse. Car si les Prime faisaient parti du clan Harrison, ils étaient avant tout une meute qui chassaient surtout ensemble. Et si Kitae se destinait plus à faire parti, plus tard, du clan opposé, ses parents lui avaient promis qu'elle les accompagnerait lors d'une de leurs parties de chasse au moment venu.

À ses 18 ans, Kidah rejoint donc traditionnellement le clan Harrison. Devenant alors une chasseuse aguerrie qui ne manquait presque jamais sa cible. À ses 18 ans, ses parents lui offrir alors un Sleipnir qu'elle nomma Makkari elle finit par devenir une cavalière hors pair nouant avec l'animal un lien profond. Si Kidah apprit à manier l'arc comme personne, son père teint tout particulièrement à lui apprendre à se servir d'une lance. Autant pour la chasse que pour, on ne sait jamais, le combat.

Au fil du temps, la jeune femme s'endurcit grâce à son père. Devenant aussi féroce que lui en combat comme en chasse. Aussi téméraire que lui également. Ne reculant devant rien, son frère toujours là pour lui faire dépasser ses limites. Mais sa mère, Cheedo, déteint aussi sur elle lui faisant passer sa douceur, son humilité et son côté protecteur. Quant à son frère, lui, participa à son humour piquant parfois acerbe et son esprit vif et rusé toujours prête à jouer des tours. La famille Prime était une famille unie, soudée. Et si Kidah était la convoitise d'une poignée d'hommes du village, elle, ne réussissait pas à voir en eux l'once d'un vrai homme, capable de la faire se sentir plus en sécurité encore. Alors jusqu'ici, elle ne fit qu'enchaîner les petites histoires sans conséquences. Celles qu'on oublie rapidement avec le temps. Il y en a bien un, vers ses 21 ans, qui aurait pût faire l'affaire. Mais une mauvaise chute a eu raison de lui et on abrégea ses souffrances d'un coup de dague en plein coeur.

Et puis, à l'aube de ses 28 ans, il y a quelques heures.

Kidah se baisse doucement derrière un buisson disproportionné et son regard ne quitte pas une seconde le troupeau de cerf qu'elle et sa famille traquent depuis des heures. Ce soir, ils se l'étaient promis, ils ramèneront le plus gros cerfs de tous pour fêter l'anniversaire de Kidah, un genre de récompense qu'ils partageraient avec la plupart du clan Harrison. Elle savait ses parents à sa droite et son frère à sa gauche. Si sa mère et son frère étaient eux dans les arbres en hauteur afin de pouvoir tirer les flèches qui leur permettront plus tard d'isoler le cerf dominant, son père et elle se trouvaient au sol, lance à la main, prêts à en découdre avec l'imposant animal.

La lune était de sortie. Kidah le savait car elle voyait presque comme en plein jour. Le vent lui, était inexistant ce qui facilitait leur chasse. Leur odeur n'était pas perceptible, pas tant qu'ils ne s'approchaient pas trop. Les Prime avaient décidé de chasser de nuit ce soir. Accroupie derrière la flore, elle fixe d'un regard presque animal le cerf le plus grand, celui avec une tâche blanche sur la hanche et s'imagine déjà porter sa fourrure et ses bois. D'un coup d'oeil rapide, elle voit au dessus d'elle son frère s'apprêter à lancer l'attaque des Prime. Kitae, quant à elle, était absente car encore trop petite pour mettre les pieds sur terre dans de telles conditions. Car les Prime le savaient. Ils n'étaient pas toujours les seuls êtres vivants à convoiter une proie.

Kenaï tend ses muscles et la corde avec, vise. Kidah baisse les yeux et redirige son regard sur la bête. Ils sont prêts, ce n'est plus qu'une question de secondes.

Et puis ils l'entendent, ce bruit semblable à une explosion. Kidah lève soudainement la tête, imitée par les animaux autour d'elle et l'espace de quelques secondes, le temps reste suspendu. Une seconde explosion finit par effrayer les animaux qui s'élancent vers la jeune femme. Sans réfléchir, elle prend elle aussi la fuite. Se levant par instinct, elle prend ses jambes à son cou dans la même direction qu'eux car on le lui a rabâché trop souvent : faire demi tour et courir en sens inverse, c'était se jeter dans la gueule du loup -s'il y avait- ou encore finir écraser sous leurs sabots puissants. La brune entend ses parents lui crier de courir mais elle les dépasse déjà de plusieurs mètres. Son frère et sa mère sautent des arbres aidés par la gravité et tous les trois emboitent le pas à Kidah, entourés de cerfs de eux, se meuvent plus rapidement encore.

Le ciel s'assombrit alors subitement, suivi de nouveaux bruits ceux-ci pouvant être comparés au tonnerre. Kidah tourne la tête vers ses parents et ils lui crient quelque chose qu'elle n'entend pas. Leur visage eux, sont très expressifs : une panique sans nom y est dépeinte. La jeune femme sent alors le stress lui aussi s'installer au creux de sa tête, lui sommant de courir plus vite encore que ses jambes ne le peuvent. Les animaux les ont déjà bien dépassés et ils ne restent qu'eux quatre et l'ombre qui les surplombe.

La voute que forme la cime des arbres gigantesque prend soudainement feu par endroit au dessus d'eux dans des explosions isolées dues à ce que Kidah prend pour des boules de feu (des débris, du vaisseau) et Kidah se surprend à lâcher un hurlement de terreur alors que le sang qui coule dans ses veines laisse progressivement place à une adrénaline des plus puissantes. Elle hurle alors à son frère qu'il faut tourner maintenant, que l'ombre s'approche trop vite, que le ciel leur tombe sur la tête et qu'il faut tourner maintenant, trouver un endroit ou se terrer mais arrêter de continuer à avancer car cette ombre est trop élancée et qu'ils n'arriveront jamais, non jamais, à la dépasser. Mais tout ce qu'elle voit à sa droite à présent, c'est un arbre qui s'abat violemment sur son frère dans un fracas morbide. Sous le choc, Kidah trébuche et tombe sur plusieurs mètres se râpant genoux, coudes, mains et visage sur le sol. Les larmes ne viennent pas. Seul son coeur semble manquer à l'appel et le temps se fige à nouveau pour qu'elle puisse avoir le temps de voir l'arc de son frère brisé à côté du tronc enflammé sous lequel, elle s'en était persuadée, il devait se trouver. La jeune femme happe l'air sans l'avaler, prise de panique. Sa mère accoure vers l'arbre et son père la retient, attrapant par la même occasion l'épaule de Kidah l'obligeant à se lever.

C'est l'instinct de survie qui parle avant tout et elle reprend lourdement sa course, entrainant ses parents sans un mot vers la gauche espérant réussir à dépasser cette ombre qui s'abat de plus en plus vite sur la forêt au dessus d'eux. Un bruit sourd de craquement se fait entendre alors, assourdissant encore plus Kidah qu'elle ne l'est déjà. C'est la cime des arbres qui s'affaisse sous cette ombre meurtrière. Ils y sont presque, plus que quelques mètres. Les branches en feu tombent une à une leur barrant le chemin à plusieurs reprises. L'échappatoire n'est plus loin, l'ombre n'est plus qu'à quelques mètres maintenant. Elle est immense et sombre, mais Kidah n'y fait pas attention. Non. Ce qu'elle fixe c'est ce rayon de lune synonyme de liberté, de vie. C'est cette terre que l'ombre n'atteindra pas. Plus que quelques mètres. Le bruit est si fort, si assourdissant, qu'elle ne s'entend même plus souffler l'air chaud.

Kidah se jette toute entière dans la lumière, poussant alors un cri animal de dernier effort. Elle roule sur deux mètres et s'arrête enfin. Pendant quelques secondes, elle reste plantée là, allongée. Puis elle tourne la tête vers l'ombre, à nouveau témoin du drame qui marquera le reste de sa vie. Ses parents ont disparus, dans leur course, ils ont dérivé plus encore qu'elle ne l'aurait pensé et se trouvent à des mètres de cette ombre maintenant touchant le sol dans un bruit sourd qui fait le fait trembler.

Ils sont là, accroupis. Enlacés l'un à l'autre. Ils sont là, sa mère complètement à terre, son père la dominant. Elle a du tomber, glisser, se faire mal. Finalement, ils tournent la tête vers Kidah.

Et puis plus rien.

Son visage se décompose petit à petit à mesure qu'elle se rend compte de ce qu'il vient de se passer devant ses yeux qui s'exorbitent. Ses mâchoires se serrent alors soudainement à mesure qu'elle inspire un air qui sent la cendre. Et se relevant sur ses avants bras, elle hurle avec toute la puissance dont elle peut faire preuve un "non" qui sort du coeur avant de se jeter sur l'énorme chose qui venait de tout lui prendre. Car ses parents, dans un dernier regard, venaient de disparaitre sous un débris du vaisseau qui venait de difficilement atterrir, plus léger, il n'avait atteint la terre que quelques secondes plus tard. Mais ça, Kidah ne le comprenait pas, tout ce qu'elle savait, c'est que cette foutue chose venait de lui enlever ses parents. Elle y jette sa lance de bois et d'os qui vient se fendre en deux contre cette ombre avant d'elle même s'y élancer et la frapper le plus violemment possible. Elle est terriblement chaude et Kidah se brûle les poings retombant alors mollement sur le sol lui aussi bouillant. Elle cri. Elle cri encore. Et encore. Elle ne fait que grogner en déversant un flot de larmes qui valent mille mots qu'elle ne prononce pas, se contentant de hurler toute sa peine et tout son désespoir. Après de longues minutes qui semblent être des heures, un nouveau bruit se fait entendre et la stoppe net. Suivi de lumière et de paroles, la jeune femme finit par reprendre ses jambes à son cou direction Realta, le visage tâché de suie sur laquelle ses larmes ont tracés des sillons bien pâles.

 


Dernière édition par Kidah Prime le Mer 15 Juil - 20:56, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


Message Re: (kidah) rage, rage, against the dying of the light
Sam 11 Juil - 16:05
Si un admin passe par là et voudrait bien m'arranger le gif du premier post pour qu'il rentre bien dans le cadre je le couvrirais d'or !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


Message Re: (kidah) rage, rage, against the dying of the light
Sam 11 Juil - 16:16
bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


Message Re: (kidah) rage, rage, against the dying of the light
Sam 11 Juil - 17:35
Merci Avy
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Evander G. Parks
Groupe commandes

Arrivée sur Vesta : 12/04/2015
Messages : 478
Points : 333

Groupe commandes

Message Re: (kidah) rage, rage, against the dying of the light
Sam 11 Juil - 23:23
Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nathaël A. Scifo
Groupe ingénierie

Arrivée sur Vesta : 12/04/2015
Messages : 289
Points : 218

Groupe ingénierie

Message Re: (kidah) rage, rage, against the dying of the light
Sam 11 Juil - 23:31
bienvenue sur gz, bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité


Message Re: (kidah) rage, rage, against the dying of the light
Sam 11 Juil - 23:36
Merci les beaux gosses
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Arrivée sur Vesta : 23/01/2015
Messages : 228
Points : 156


Message Re: (kidah) rage, rage, against the dying of the light
Dim 12 Juil - 8:57
ton gif est arrangé, où est mon or
excellent choix d'avatar en tout cas bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité


Message Re: (kidah) rage, rage, against the dying of the light
Dim 12 Juil - 16:27
Spoiler:
 

Bah quoi j'te couvre d'or



Merci Jujuuu
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Arrivée sur Vesta : 23/01/2015
Messages : 228
Points : 156


Message Re: (kidah) rage, rage, against the dying of the light
Dim 12 Juil - 16:47
how dare you wat
Je l'ai mis sous spoiler par contre, des fois qu'il aurait des gens qui veulent commencer got
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité


Message Re: (kidah) rage, rage, against the dying of the light
Dim 12 Juil - 16:50
mdr

Ah oui pas bête Merciiiii
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Nathaël A. Scifo
Groupe ingénierie

Arrivée sur Vesta : 12/04/2015
Messages : 289
Points : 218

Groupe ingénierie

Message Re: (kidah) rage, rage, against the dying of the light
Dim 12 Juil - 17:38
Avant de pouvoir te valider, je te demanderais juste de changer quelque chose dans ta fiche. potté Effectivement, même si c'est possible que toute sa famille soit morte le soir de l'incident vu comment tu l'as décrit, il serait préférable qu'ils meurent à cause d'un arbre abîmé comme le frère, ou à cause d'animaux dangereux trop effrayés, plutôt que d'être écrasés par le vaisseau potté Aussi, l'incendie que tu décris est un peu trop conséquent, nous ne voudrions pas que toute la forêt parte en fumée, normalement seules les serres sont endommagées de cette façon.
Ensuite, il est impossible qu'elle ait rencontrée des settlers de ce côté de la montagne. ils vivent à l'opposée, et même s'ils connaissent leur existence elle ne peut pas en avoir croisé avant l'arrivée des spacewalkers. potté
N'hésite pas à reposter dans les fiches terminées lorsque tu auras corrigé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Syracuse Salgado
clan harrison

Arrivée sur Vesta : 10/07/2015
Messages : 611
Points : 288


Message Re: (kidah) rage, rage, against the dying of the light
Dim 12 Juil - 19:54
Ton perso est nous faudra un lien jeune Harrisson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité


Message Re: (kidah) rage, rage, against the dying of the light
Dim 12 Juil - 22:39
Voilàààà j'ai tout changé ! Désolée d'avoir été si embêtante sur la CB, je voulais vraiment être sûre de tout bien savoir

Syra avec plaisir ! J'ai déjà peut-être une idée
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Syracuse Salgado
clan harrison

Arrivée sur Vesta : 10/07/2015
Messages : 611
Points : 288


Message Re: (kidah) rage, rage, against the dying of the light
Dim 12 Juil - 22:41
J'attends ton mp, le suspense de cette "peut-être idée" est insoutenable Evylechoupinou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nathaël A. Scifo
Groupe ingénierie

Arrivée sur Vesta : 12/04/2015
Messages : 289
Points : 218

Groupe ingénierie

Message Re: (kidah) rage, rage, against the dying of the light
Dim 12 Juil - 22:50
Validée
Félicitations, tu fais maintenant partie de la famille


Ne t'en fais pas pour les questions, on aime qu'on s'intéresse au contexte mais pauvre petite Kidah. potté Te voilà prêt à jouer sur le forum mais avant toute chose, voici quelques informations essentielles. Tu peux tout d'abord aller recenser le métier de ton personnage et demander ton rang. Afin de t'intégrer au forum, nous te conseillons de poster une fiche de liens et une fiche de sujets si tu le souhaites. Tu peux également poster le téléphone de ton personnage ici afin de jouer tes liens autrement qu'en rps. Une partie t'est mise à disposition afin d'écrire sur ton personnage en dehors des rps, c'est par ici. Si tu souhaites poster un scénario, c'est par là. Tu peux également prendre connaissance du système de points, cela pourra t'aider à gagner le titre de membre du mois. Penses également à prendre connaissance du système de suppressions pour éviter toute mauvaise surprise. Si jamais tu dois t'absenter, c'est ici qu'il faut poster.
Enfin, n'oublies pas de te détendre un peu en passant par le flood, les jeux ou la chatbox. Tu peux soutenir le forum en votant toutes les deux heures sur le topsite obsessionet bazzartet en venant réclamer tes points ici. Pour finir, si tu as la moindre question, le moindre problème ou juste envie de papoter, n'hésite pas à contacter un membre du staff, nous sommes là pour ça.
Sur ce, nous te souhaitons bon jeu sur GZ  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


Message Re: (kidah) rage, rage, against the dying of the light
Revenir en haut Aller en bas
 

(kidah) rage, rage, against the dying of the light

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Utilisation de la Laponite . (dépoussiérage, gel)
» Novak mongoose vs Tekin mini Rage
» [NEW] Pro-Line Road Rage Street Roues Seules E-Revo 1/16
» voltage VS ampérage
» Rage Against The Machine!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GROUND ZERO :: Black Hole :: Dust :: Archives des fiches
-